Connect with us

Monde

Tariq Ramadan prêt à rendre son passeport et à payer une caution pour sa libération

Les avocats de Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, ont proposé la remise de son passeport suisse et le versement d’une caution de 50.000 euros afin d’obtenir sa libération, avant l’examen jeudi après-midi à Paris du recours contre son incarcération.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Accusé de viols, Tariq Ramadan présenté à un juge en vue de sa mise en examen

Le théologien suisse de 55 ans, en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), a été mis en examen et écroué le 2 février pour viols, dont l’un sur personne vulnérable, après les plaintes de deux femmes. Depuis le début de cette affaire, qui a émergé dans le sillage du scandale Weinstein, M. Ramadan conteste les accusations portées contre lui pour des faits qui auraient eu lieu le 9 octobre 2009 et en mars-avril 2012. Ses avocats, qui espèrent la remise en liberté sous contrôle judiciaire de leur client, ont déposé mercredi à la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris un mémoire de 30 pages, dont l’AFP a eu connaissance. Ils y proposent notamment, outre la remise du passeport et le versement d’une caution, une obligation de pointer chaque jour au commissariat, une interdiction d’entrer en contact avec les deux accusatrices et de quitter le territoire.

Les conseils soutiennent également que l’état de santé de leur client, atteint d’une sclérose en plaques et arrivé en ambulance à l’audience de jeudi, n’est pas “compatible avec un maintien en détention”. Ils s’appuient sur un examen médical établi le 13 février 2018, dont l’AFP a par ailleurs eu connaissance. Dans leur mémoire, les avocats s’en prennent également aux déclarations des deux plaignantes, Henda Ayari et une autre femme connue sous le pseudonyme “Christelle”. Concernant la première, ils soulignent que la date qu’elle donne pour les faits présumés, fin mars/début avril 2012, n’est pas compatible avec d’autres éléments du dossier. Dans l’autre volet, c’est l’horaire de la rencontre avec “Christelle” et la nature des faits qui sont contestés.

Celle-ci a assuré qu’ils avaient eu lieu le 9 octobre 2009 à Lyon, dans l’après-midi. Or la défense du théologien affirme qu’il n’est arrivé en avion à Lyon qu’à 18h35, peu avant une conférence. Mais sa présence dans ce vol n’a pas été vérifiée, seule une réservation ayant été versée au dossier.

Avec AFP

Monde

Covid-19 : l’ibuprofène testé comme traitement contre le virus au Royaume-Uni

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Des scientifiques au Royaume-Uni mènent actuellement des essais cliniques pour tester l’efficacité de l’ibuprofène, généralement prescrit pour soulager des cas d’inflammation comme l’arthrite, contre le coronavirus, selon la BBC.

En effet, selon le site d’information BBC news, une équipe médicale de l’hôpital Guy’s et St Thomas de Londres et du King’s College pense que l’ibuprofène, qui est à la fois un anti-inflammatoire et un analgésique, pourrait traiter les difficultés respiratoires.

Lors de ces essais, informe le média, l’ibuprofène sera prescrit à la moitié des patients atteints du coronavirus en plus du traitement habituel. Les scientifiques espèrent que ce médicament, peu coûteux, pourrait garder les patients hors respirateurs.

Toutefois, le média précise qu’au lieu des comprimés ordinaires habituellement achetés, une formule spéciale à base d’ibuprofène sera administrée aux patients, lors de ces essais.

Des essais qui ont déjà été menés sur des animaux montrent que le médicament pourrait traiter le syndrome de détresse respiratoire aiguë, l’une des complications du coronavirus sévère, informe la même source.

Le professeur Mitul Mehta, membre de l’équipe du King’s College de Londres, a déclaré: “Nous devons faire des essais cliniques pour montrer que les résultats correspondent réellement à ce que nous attendons”.

Comme la chloroquine, l’efficacité de l’ibuprofène contre la maladie du covid-19, a soulevé des doutes chez la communauté scientifique. Au début de la pandémie, certains experts craignaient que l’ibuprofène soit mauvais pour les patients avec des symptômes légers soulignant que son usage pourrait aggraver l’infection.

Cependant, une revue de la commission des médicaments à usage humain a conclu que prendre de l’ibuprofène contre les symptômes du coronavirus était sans risque . Tout comme le paracétamol. Selon la revue, les deux médicaments peuvent faire baisser la température et soulager les symptômes pseudo-grippaux.

Le système de la santé publique du Royaume-Uni (NHS) , a de son coté, conseillé les patients qui montrent des symptômes légers d’opter d’abord pour le paracétamol. Ayant moins d’effets secondaires que l’ibuprofène le paracétamol est le choix le plus sûr pour la plupart des gens, selon le NHS. A titre d’exemple, les personnes souffrantes d’un ulcère à l’estomac ne peuvent pas prendre de l’ibuprofène.

Alors que plusieurs laboratoires mènent une course contre la montre pour découvrir un vaccin contre le coronavirus qui ne cesse de progresser dans le monde, plusieurs experts médicaux ont suggéré des traitements vantés efficaces contre les symptômes du coronavirus comme le microbiologiste français Didier Raoult. Ce dernier, rappelons le, a vanté l’efficacité de la chloroquine contre la maladie du Covid-19.

Si plusieurs pays, notamment l’Algérie, ont opté pour ce protocole de traitement contre le coronavirus et ont été satisfaits de ses résultats, la communauté scientifique reste partagée sur son utilisation.




Continue Reading

Monde

Coronavirus : le point sur l’actualité dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La pandémie a fait près de 390.000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre 2019 en Chine , selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 19H00 GMT.

Les Etats-Unis ont enregistré plus de 108.000 décès (dont 1.021 ces dernières 24 heures). Viennent ensuite le Royaume-Uni avec 39.904 morts, le Brésil avec 34.021 morts, l’Italie avec 33.689 morts et la France avec 29.065 morts.

L’épidémie “sous-contrôlé” en France

L’épidémie de Covid-19 est actuellement “contrôlée” en France, a déclaré vendredi le président du Conseil scientifique, le professeur Jean-François Delfraissy. “Le virus continue à circuler, en particulier dans certaines régions (…) mais il circule à une petite vitesse. Là où on avait à peu près plusieurs dizaines de milliers de cas, autour de 80.000 nouveaux cas par jour début mars avant le confinement, on estime qu’on est maintenant autour de 1.000 cas à peu près”, a-t-il expliqué sur la radio France Inter.

1.021 nouvelles victimes en 24H aux Etats-Unis

Le nouveau coronavirus a fait 1.021 morts supplémentaires en 24 heures aux Etats-Unis, selon le comptage jeudi de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.

Le Brésil devient le troisième pays déplorant le plus de morts

Le Brésil est devenu jeudi le troisième pays au monde déplorant le plus de morts dus au nouveau coronavirus, dépassant les 34.000 morts, devant l’Italie, après un nouveau record de décès enregistrés en 24 heures.

Au total, 35.120 personnes ont été contaminées en Colombie

La Colombie a recensé, lors des dernières 24 heures, 1.087 cas supplémentaires de coronavirus portant à 35.120 le nombre d’infections depuis l’apparition de la pandémie dans le pays, le 06 mars dernier.

L’Inde au 3e rang en termes du nombre des contaminations quotidiennes

Le nombre des nouveaux cas du Covid-19 recensés jeudi en Inde a atteint 9.651 infections, soit le troisième plus grand nombre de nouveaux cas au monde enregistrés en une seule journée, derrière le Brésil et les Etats-Unis, selon des chiffres officiels. Au total, le pays de 1,3 milliard d’habitants compte 226.715 cas confirmés, dont 107.791 rémissions et 6.350 décès, selon le ministère indien de la Santé.

Chine : aucun nouveau cas transmis localement signalé sur la partie continentale

Aucun nouveau cas de COVID-19 transmis localement n’a été signalé jeudi sur la partie continentale de la Chine, a indiqué vendredi l’autorité sanitaire chinoise.
Cinq cas importés ont été rapportés sur la partie continentale, à savoir quatre à Shanghai et un dans la province du Sichuan, a annoncé la Commission nationale de la santé dans son bilan quotidien. Aucun nouveau décès dû à la maladie ou nouveau cas suspect n’a été rapporté, selon la commission.

Rétractation de 3 auteurs de l’étude du Lancet

Trois des quatre auteurs d’une étude controversée publiée dans le Lancet sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 ont demandé la rétractation de l’article, a annoncé la revue médicale.

Ils mettent en cause le refus du quatrième, auteur, patron de la société ayant collecté les données, à y donner accès.

L’étude concluait que l’hydroxychloroquine n’est pas bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et peut même être néfaste.

Avec AFP



Continue Reading

Monde

Libye : les pro-GNA reprennent l’aéroport international de Tripoli

Avatar

Published

on

© DR | AFP

Les forces du Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) ont annoncé mercredi avoir repris le contrôle de l’aéroport international de Tripoli, hors-service depuis 2014, après de violents combats contre les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est libyen.

« Nos forces ont entièrement libéré l’aéroport international de Tripoli », a indiqué le porte-parole des forces pro-GNA Mohamad Gnounou dans un communiqué.

Détruit en 2014 par des combats entre milices rivales, cet aéroport civil –le plus grand du pays– est situé à environ 20 kilomètres au sud de la capitale, une zone stratégique. Il était occupé par les forces pro-Haftar depuis les premières semaines de leur offensive lancée en avril 2019 pour s’emparer de Tripoli, siège du GNA reconnu par l’ONU.

Les forces pro-GNA « pourchassent les milices de Haftar qui s’enfuient vers Gasr Ben Gachir », plus au sud, selon M. Gnounou.

L’opération pour la reprise de l’aéroport international de Tripoli a commencé mercredi matin, appuyée par des drones qui ont visé les positions et les équipements des forces rivales, selon la même source. 

Depuis deux semaines, les forces progouvernementales mènent des attaques terrestres et aériennes de grande envergure dans ce secteur. Elles avaient réussi à encercler la zone de l’aéroport avant l’assaut final mercredi. 

Les forces loyales au maréchal Haftar n’ont pas fait de commentaire sur ce revers, le plus significatif depuis la perte, le mois dernier, de la base aérienne d’Al-Watiya importante base arrière du camp Haftar, à 140 kilomètres au sud-ouest de Tripoli.

Ce revers intervient peu après que l’ONU à New York a annoncé la reprise des pourparlers entre les belligérants, se félicitant d’un « premier pas positif ».

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Au cours de l’année écoulée, le conflit a été exacerbé par des ingérences étrangères croissantes, les Emirats arabes unis et la Russie soutenant le camp Haftar, et la Turquie celui du GNA.

Il a fait des centaines de morts, dont de nombreux civils, et poussé à la fuite quelque 200.000 personnes.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR