Connect with us

Politique

Tamenrasset: le dossier du journaliste Rabah Karèche renvoyé devant le tribunal correctionnel

Published

on

Le juge d’instruction près le tribunal de Tamenraset a renvoyé, ce jeudi 15 juillet, le dossier du journaliste Rabah Karèche devant le tribunal correctionnel. Ainsi, son procès devra se tenir “avant le 15 août 2021“, avons-nous appris auprès de Maitre Bakouri Amirouche, membre du collectif de défense des détenus d’opinion.

Il est à noter que, le procès du journaliste incarcéré devait être programmé avant le 17 juillet prochain après le renvoi de son dossier devant le tribunal correctionnel le 17 juin dernier, seulement suite à cela, la chambre d’accusation près la Cour de Tamenrasset avait de nouveau renvoyé le dossier du journaliste à l’instruction le mardi 29 juin, et ce après avoir accepté l’appel du procureur de la République contre son renvoi au tribunal correctionnel.

En prison depuis le 19 avril, soit 88e jours de détention pour avoir publié au quotidien Liberté des articles de presse évoquant le découpage administratif dans le sud pays, notamment dans la région de Tamanrasset. Le journaliste est poursuivi pour “création d’un compte électronique pour y publier des renseignements pour la promotion d’un programme d’idées, d’informations, dessin ou photo susceptibles de provoquer la discrimination et la haine dans la société”,“atteinte à l’intégrité du territoire national” et “propagation des informations ou nouvelles, fausses ou calomnieuses, susceptibles de porter atteinte à la sécurité ou à l’ordre publics” conformément à l’article 34 de la loi relative à la prévention et à la lutte contre la discrimination et le discours de haine et aux articles 79 et 196 bis du code pénal.

Rappelons qu’en juin dernier, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est exprimé dans un entretien accordé au magazine français Le Point, sur le cas du journaliste incarcéré Rabèh Karèche, le qualifiant “de pyromane”.

En effet, le chef de l’Etat avait indiqué lors de l’entretien que le journaliste avait “joué à tort au pyromane sur un sujet très sensible. Très grave”.

Selon les avocats des détenus d’opinion, le dossier du journaliste Karèche a pris “un autre tournant après les déclarations de Tebboune”. “C’est une violation de la présomption d’innocence et du secret d’instruction“, avait dénoncé maître Said Zahi.

Suite à cette déclaration, le Procureur de la République s’est senti motivé à faire appel de la décision du renvoi du dossier devant le tribunal correctionnel, avait dénoncé l’avocate Zoubida Assoul.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR