Connect with us

Politique

Tadjadit, Khimoud et Benrahmani entament une gréve de la faim le 11 novembre

Feriel Bouaziz

Published

on

Trois détenus du mouvement populaire ont décidé de faire une grève de la faim ouverte, à partir du 11 novembre, pour protester contre “l’arbitraire” dont ils disent être victimes. Il s’agit de Mohamed Tajadit, Nouredine Khimoud et Abdelhak Benrahmani, a t-on appris auprès de Nassima Rezazgui, membre du collectif d’avocats des détenus.

En effet, selon le comité de défense, cette action de protestation entend dénoncer “l’arbitraire dans leur dossier”, puisque les deux activistes sont détenus depuis plus de deux mois sans être auditionnés à ce jour.

Les deux détenus sont poursuivis pour dix chefs d’accusation dont “publications pouvant porter atteinte à l’unité nationale”, “outrage à corps constitué”, “atteinte à la personne du président”, “atteinte à la sécurité et à l’unité nationale”, et “exposition de la vie d’autrui au danger en incitant à un rassemblement pendant la période du confinement”, entre autres.

Pour rappel, Mohamed Tadjadit, surnommé le poète de la révolution, a déjà été arrêté en novembre 2019 lors d’un rassemblement de soutien aux détenus d’opinion. Tadjadit a été condamné en décembre à 18 mois de prison ferme pour “atteinte à l’unité nationale”. Il a été condamné en appel, en mars dernier, à un an de prison avec sursis.

Notons que ,Mohamed Tadjadit et Noureddine Khimoud avaient entamé une gréve de la faim en août dernier afin de dénoncer une incarcération “abusive”. Ils l’ont suspendu quelques jours après en début septembre.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR