Connect with us

Economie

SPC-Sonatrach réfute l’information selon laquelle un de ses cadres serait impliqué dans un différend étudié par la justice libanaise

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© DR | Siège de la compagnie nationale Sonatrach
© DR | Siège de la compagnie nationale Sonatrach

Sonatrach Petroleum Corporation (SPC), filiale de la compagnie nationale d’hydrocarbures, a “totalement réfuté” les informations contenues dans des articles de presse, selon lesquelles un haut cadre de Sonatrach serait impliqué dans un différend étudié par la justice libanaise, a indiqué dimanche SPC dans un communiqué.

“SPC réfute totalement les allégations inexactes et mensongères sur l’implication d’un haut cadre de Sonatrach dans cette affaire et informe que la personne entendue par la justice libanaise, est un agent maritime indépendant, œuvrant pour le compte de SPC”, fait savoir la même source.

Cette affaire relève d’un différend qui remonte au 30 mars dernier, quand SPC a été informé par son client, le ministère libanais de l’Electricité et de l’Eau (MEW) d’un souci opérationnel concernant un défaut de qualité sur une des dernières cargaisons de fioul livrée à l’Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial Electricité du Liban (EDL) en date du 25 mars 2020.

Depuis, “SPC et le MEW libanais sont en dialogue constant afin d’essayer de résoudre la situation au plus vite et il ne fait aucun doute qu’eu égard aux excellentes relations qui lient SPC au MEW, la situation sera vraisemblablement et définitivement résolue d’ici peu”, affirme-t-on dans ce communiqué.

Selon SPC-Sonatrach, ces précisions interviennent suite à la publication d’articles de presse concernant la livraison d’une cargaison de carburant au profit de l’un de ses clients historiques et partenaires stratégiques, SPC chargé du trading et du marketing pétrolier et basé à Londres.

Pour rappel, SPC a conclu, en novembre 2005, un contrat avec le MEW prenant effet au 1er janvier 2006, pour fournir du gazole et du fioul a EDL qui est placé sous la tutelle du MEW Libanais. Le contrat susmentionné a été, depuis 2005, renouvelé tous les trois ans, “démontrant l’excellente relation commerciale et stratégique existant entre SPC et le MEW, pour une durée triennale”.

Avec APS

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR