Connect with us

Accueil

Sonatrach reprend ses activités en Libye

Published

on

Sonatrach reprend ses activités en Libye après une absence de huit ans. La société pétrolière nationale a signé ce jeudi, 10 février, un accord avec la National Oil Corporatio, qui lui permettra la reprise de ses activités.

« Sonatrach et la National Oil Corporation (Libye) ont signé, ce jour à Tripoli (Libye), un protocole d’accord pour renforcer leur partenariat dans le secteur pétrolier et gazier », a indiqué la compagnie pétrolière dans un communiqué.

Ce mémorandum, ajoute la même source, « vise la reprise des activités de Sonatrach en Libye afin de remplir ses obligations contractuelles et commencer à développer les champs découverts ». L’accord permettra également de « renforcer la coopération dans les domaines de la réalisation de projets pétroliers et gaziers, ainsi que des services, de l’apprentissage et de la formation ».

En 2014, Sonatrach avait décidé de rapatrier l’ensemble de ses employés en Libye, dans une mesure qui avait était qualifiée à l’époque de « préventive » contre la menace de kidnapping qui aurait pu cibler le personnel. Mais aussi, à cause du climat d’insécurité qui régnait dans ce pays voisin après la chute de Mouammar Kadafi.

La signature du mémorandum aujourd’hui est le fruit de pourparlers qui ont procédés, notamment unne rencontre entre le Président du Conseil d’Administration de la Libyan National Oil Corporation, Mustafa Sanalla, et le Président Directeur Général de SONATRACH, Toufik Hakkar, en présence de responsables de leurs sociétés de services. Les deux parties, précise Sonatrach, « ont discuté du développement de voies de coopération conjointes dans les domaines de l’exploration, de la production, des services parapétroliers et de la formation ».

Comme elles ont également souligné « l’importance de redoubler d’efforts pour faciliter le retour rapide de Sonatrach à l’activité en Libye, en remplissant ses obligations contractuelles dans les zones contractuelles « 065 » et « 96/95 » dans le bassin de Ghadamès, et définissant une vision future pour préparer des plans de développement des champs découverts dans les deux zones ».

Dans une allocution, Toufik Hakkar qui a présenté un aperçu sur les capacités des filiales de la société nationale dans le domaine des services pétroliers, « a mis en exergue leur compétence et leur savoir-faire avéré ». « Il a souligné la disponibilité de Sonatrach à développer des programmes jumelés et à créer des sociétés conjointes dans la recherche et l’exploration, les travaux de forage, la réhabilitation et la maintenance des installations, l’apprentissage et la formation, ainsi que le génie civil et la construction », est-il souligné.

Des programmes de partenariat dans divers domaines tels que « la géophysique, la géologie, le forage, le soudage et l’inspection », seront préparés, ont convenu les deux parties.

Pour sa part, Mustafa Sanalla « a salué la décision de Sonatrach de reprendre l’activité en Libye en tant que partenaire important dans le domaine de l’énergie » et a assuré de « sa ferme volonté d’accompagner » ses filiales sur le marché des services pétroliers dans son pays.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR