Connect with us

Politique

Sommet virtuel des Non-alignés : Allocution du Président Tebboune

Avatar

Published

on

© DR |

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a prononcé lundi une allocution devant les participants au Sommet virtuel des chefs d’Etat et de gouvernement du Mouvement des pays non-alignés. En voici la traduction APS:

“Votre Excellence, Président de la République D’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev,

Vos Altesses, Vos Excellences,

Il m’est agréable d’adresser mes remerciements et d’exprimer toute ma considération à la République amie d’Azerbaïdjan pour sa présidence active du Mouvement des pays non-alignés, et sa convocation de ce sommet, à même de renforcer la coopération et la coordination entre pays membres dans tous les domaines, notamment en cette conjoncture exceptionnelle marquée par la lutte contre la crise qui sévit de par le monde entier, du fait de la propagation du nouveau coronavirus .

Je ne manquerais pas, en cette conjoncture difficile qui a touché tous les pays, de présenter mes condoléances les plus attristées aux familles des victimes de cette pandémie et souhaiter un prompt rétablissement aux malades.

Monsieur le président,

Ce sommet se tient dans un contexte international marqué par des décisions unilatérales dans la lutte contre une pandémie inédite, désormais source de préoccupation majeure, voire un défi pour les peuples et les gouvernements, mais aussi et dans le même temps, une motivation pour consolider les actions multilatérales et coordonner les efforts, face à la responsabilité collective dictée par ces circonstances.

L’occasion m’est offerte pour rappeler l’un des principes élémentaires de notre Mouvement, à savoir la consolidation des intérêts communs et de la coopération basée sur les relations multilatérales, en tant que socle nous aidant à atteindre les objectifs fixés par les pères fondateurs du Mouvement, issus de l’esprit même de la Charte de l’ONU et des principes de Bandung, appuyés par les Objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Les défis actuels imposés par cette pandémie et ses effets inédits sur l’ensemble des volets économiques et sociaux augurent de changements radicaux dans la structure des relations internationales et placent le Mouvement des non-alignés, plus important ensemble international au niveau de l’Onu, devant ses responsabilités en tant qu’acteur international pivot dans la promotion de la paix et de la sécurité internationales, défenseur des aspirations des peuples et garant de leurs droits fondamentaux, dont le droit à une couverture sanitaire globale constitue l’un des principaux piliers.

La crise que nous traversons, actuellement, exige le renforcement de la coordination, de la coopération et de la solidarité entre les Etats Non-alignés, de même que la prise de mesures urgentes à même de limiter ses graves répercussions, d’où l’impératif pour notre Mouvement de prouver sa capacité d’adaptation pour être un acteur actif dans l’ordre mondial.

Monsieur le Président,

Avec l’accélération de la cadence de propagation de cette pandémie, tous les pays se sont engagés à l’application des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé à travers la prise d’une série de décisions nationales dans le souci de renforcer les mesures préventives devant ralentir la cadence de la propagation du virus.

Dans ce cadre, l’Algérie a procédé, depuis l’apparition des premiers cas, à l’application du confinement, au renforcement des mesures préventives et à l’intensification des campagnes de sensibilisation en direction des citoyens en vue d’augmenter le niveau de prise de conscience sanitaire, d’autant que le droit aux soins et à la couverture sanitaire globale en Algérie est consacré comme Droit constitutionnel fondé sur une politique volontariste englobant toutes les catégories de la société sans distinction aucune, ni exclusion.

L’Algérie a également pris plusieurs mesures afin de tirer le meilleure avantage des ressources humaines et matérielles nationales disponibles, en consacrant annuellement plus du tiers de ses revenus au développement humain, à même de contribuer au renforcement des capacités nationales dans l’objectif d’enrayer la propagation du Covid-19 et limiter ses répercussions. Je saisis cette occasion pour réitérer mon soutien et ma reconnaissance aux acteurs de premiers rangs qui ne ménagent aucun effort en vue de la lutte contre ce défi hors pair.

Par ailleurs, l’Algérie a mis en place plusieurs mécanismes urgents de solidarité au profit des catégories touchées par cette situation, et ce à travers l’affectation d’aides financières pour la prise en charge totale de cette catégorie vulnérable de la société et l’adoption d’un plan pour la réduction des retombées de la pandémie sur l’économie nationale permettant un retour rapide à la cadence naturelle de production, outre la mobilisation de tous les moyens offerts pour le rapatriement des ressortissants bloqués au niveau des différents pays, conformément à un plan étudié, renforcé par les mesures préventives urgentes.

Monsieur le Président,

Mon pays est profondément convaincu de l’impératif de renforcer tous ces efforts nationaux par d’autres mesures internationales basées sur la coopération et l’échange de vues et les expertises en la matière, pour raffermir les liens de fraternité et de solidarité entre nos pays et unifier les efforts internationaux entre pays Non-alignés, d’une part, et organisations régionales et acteurs internationaux, d’autre part.

Cependant, je tiens à souligner l’importance d’un accès équitable, efficace et en temps réel à tout vaccin contre le Covid-19, qui serait découvert à l’avenir, et ce au profit de tous les pays, notamment ceux en voie de développement.

De même que j’insiste sur l’importance du soutien aux efforts de l’OMS, conformément à la résolution n 74/274 de l’Assemblée générale.

Depuis cette tribune, je lance un appel au Conseil de sécurité des Nations unies pour se réunir, dans les plus brefs délais, et adopter une résolution appelant solennellement à l’arrêt immédiat de toutes les hostilités à travers le monde, notamment en Libye, sans omettre la situation dans les territoires occupés en Palestine et au Sahara occidental.

Il est, désormais, impératif de donner une chance, en zones de conflits, à tous les acteurs pour qu’ils puissent lutter efficacement contre la propagation de la pandémie de Covid-19.

Nous proposons, également, d’engager dès lors une réflexion en vue d’élaborer un plan d’action permettant d’atténuer au maximum les répercussions de cette pandémie sur les pays en voie de développement, notamment en Afrique et d’insuffler une nouvelle dynamique à ces pays qui seront profondément impactés par cette pandémie.

Les principes de notre Mouvement prévoient le soutien des causes justes et la dénonciation des mesures unilatérales susceptibles d’entraver les efforts internationaux visant à venir à bout de cette pandémie et de porter atteinte aux droits fondamentaux de l’Homme.

Nous demandons, aussi, à ce que soient levées toutes les entraves empêchant les Etats d’adhérer à ces efforts et d’assurer une couverture sanitaire exhaustive à leurs populations.

Monsieur le Président,

Je ne puis, au terme de mon allocution, que vous réaffirmer l’engagement total de l’Algérie à adhérer à tous les efforts menés sous l’égide du Mouvement des Pays non-alignés, dans le but de resserrer les rangs face à cette pandémie. Nous saluons, à ce propos, la décision de mise en place d’un groupe de travail des pays du Mouvement pour l’échange d’informations et d’expériences en la matière.

Nous demeurons entièrement disponibles à contribuer à ces efforts internationaux qui visent à enrayer la propagation de cette pandémie et limiter ses répercussions socio-économiques, souhaitant que les efforts des pays membres soient couronnés de succès et de réussite.

L’Algérie est prête, comme à l’accoutumée, à œuvrer à la promotion des relations de coopération liant nos pays amis.

L’Algérie est convaincue que le succès des travaux et actions du Mouvement demeurera, à jamais, tributaire de son unité et de son respect de la diversité de ses membres, mais aussi de la valorisation de sa capacité d’interaction positive avec les mutations effrénées sur la scène internationale, ce qui renforce davantage notre confiance quant à un avenir radieux promis pour notre Mouvement qui représente une tribune distinguée, à partir de laquelle sont exprimées les aspirations et espoirs des peuples des pays membres, et un cadre efficace de leur concrétisation en consolidation de la sécurité, de la paix, de la stabilité et d’une vie décente de par le monde.

Je vous remercie de votre attention”.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Le ministre américain de la défense atterrit à Alger

Feriel Bouaziz

Published

on

Mark Esper, ministre américain de la Défense, s’est rendu ce jeudi à Alger où il a été reçu par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, indique un communiqué de la Présidence.

“L’audience s’est déroulée en présence de la délégation accompagnant le secrétaire américain à la Défense et du chargé d’affaires à l’ambassade américaine en Algérie, du côté américain, et du Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), du directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Noureddine Bardad-Daidj, et du Général-major Mohammed Bouzit, Directeur général de la Documentation et de la sécurité extérieure au ministère de la Défense nationale, du côté algérien”, indique un communiqué de la presidence repris par l’APS.

Notons que Mark Esper est le premier ministre américain de la défense à se rendre en Algérie depuis près de quinze ans. La dernière visite date de février 2006 et a été effectuée par son prédécesseur Donald Rumsfeld.

Selon l’AFP, qui a annoncé sa visite le 29 septembre dernier, à travers sa visite mark Esper entend “approfondir la coopération avec l’Algérie sur des questions clés de sécurité régionale, comme la menace posée par les groupes extrémistes”,  comme lui a annoncé un haut responsable militaire américain.

Continue Reading

Politique

Conseil de la nation: adoption de trois projets de loi

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les membres du Conseil de la Nation ont adopté jeudi les projets de loi relatifs à la protection pénale du personnel de la santé, à la lutte contre les bandes de quartiers et au Code de procédure pénale.

En premier lieu, les membres du Conseil de la nation ont adopté le projet de loi relatif à l’ordonnance modifiant et complétant le Code de procédure pénale. Le projet de loi a été présenté par le ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati. Après cela, la séance de vote s’est déroulée sans débat.

En vertu de l’ordonnance modifiant et complétant le code de procédure pénale, “un pôle pénal économique et financier sera créé au niveau de la Cour d’Alger, lequel sera spécialisé dans la lutte contre la criminalité économique et financière et dont la compétence s’étend à tout le territoire de la République”, rapporte l’agence de presse APS.

“Concernant la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, le projet de loi prévoit une extension de la compétence territoriale de la cour d’Alger qui se verra confiée une compétence matérielle exclusive concernant les crimes graves, de portée nationale ou internationale”, précise la même source

Cette ordonnance accorde également à une catégorie déterminée de cadres supérieurs de l’Etat, le droit de ne pas faire l’objet de poursuites et d’enquête dans les affaires pour lesquelles ils sont accusés, que devant la Cour suprême.

“Cette ordonnance accorde aux catégories de cadres supérieurs de l’Etat, la possibilité de les poursuivre et de les juger devant des juridictions autres que celles territorialement compétentes, en application des dispositions générales de la juridiction prévues par les articles 37, 40 et 239 de la même Loi”, toujours selon l’APS.

Le vote, s’est aussi déroulé sans débat lors d’une plénière présidée par le président du par intérim du Conseil de la Nation, Salah Goudjil. Etaient présents, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati et de la ministre des Relations avec le Parlement, Besma Azouar.

Le texte du projet propose “l’application de peines à l’encontre des éléments de ces bandes allant de 2 à 20 ans, pouvant même atteindre la perpétuité en cas décès”.

Egalement adopté ce jeudi, le vote sur le projet de loi relatif à l’ordonnance modifiant et complétant le code pénal portant protection pénale du personnel de la santé s’est déroulé sans débat. Les responsables suscitées étaient également présents lors de la séance de vote.

L’ordonnance prévoit aussi une condamnation d’une à 3 années pour toute agression verbale, de 3 à 10 ans pour toute agression physique selon la gravité de l’acte et jusqu’à la perpétuité en cas de décès de la personne agressée.

Continue Reading

Politique

Plainte des enfants de Gaid Salah contre El Watan: l’audience du procès reportée au 19 octobre

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’audience du procès qui oppose les enfants de feu Ahmed Gaid Salah au quotidien francophone El Watan, devant avoir lieu lundi dernier au tribunal correctionnel de Annaba, a été reportée au 19 octobre à la demande de la défense des deux plaignants, Adel et Boumediène Gaid Salah, rapporte le quotidien.

En effet, une plainte a été déposée par Adel et Boumediène suite à un article publié le 31 août dernier. Le papier intitulé «Les enfants de Gaïd Salah détenteurs de nombreux biens : Les détails d’une fortune à l’ombre du général», mettait en lumière la fortune accumulée par les deux fils sous l’influence de leur défunt père.

Les plaignants ont jugé que l’article en question, était «attentatoire à leur honneur et à leur considération» et à celui de leur défunt père «en sa qualité de chef d’état-major de l’ANP et vice-ministre de la Défense nationale avant son décès».

Selon le quotidien, les deux plaignants se sont appuyés sur l’article 296 du code pénal (atteintes portées à l’honneur et à la considération des personnes), et se sont constitués partie civile pour réclamer «réparation».

Le directeur de la publication du quotidien El Watan, Tayeb Belghiche, devra, ainsi, se rendre au tribunal correctionnel de Annaba à la prochaine audience soit le 19 octobre prochain.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR