Connect with us

Politique

Slimane Bouhafs placé en garde à vue par la police à Alger

Published

on

© DR | L'activiste Slimane Bouhafs
© DR | L'activiste Slimane Bouhafs

L’activiste Slimane Bouhafs arrêté le mercredi 25 Aout en Tunisie se trouve depuis la nuit d’hier, 28 au 29 Aout, dans les locaux de la police à Alger. Pour le moment, « il est placé en garde à vue en attendant sa présentation devant le tribunal Sidi M’hamed à Alger », avons-nous appris auprès de sources policières.

Bouhafs est interpellé pour ses « relations avec le président du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), Ferhat M’Henni » ajoute la même source qui précise que Slimane aurait « une relation très solides avec Ferhat car ils s’appelaient très régulièrement pour échange d’informations sur l’évolution de la situation en Kabylie ».

Selon les mêmes sources, « Il sera présenté devant le procureur près le tribunal Sidi M’hamed dès la fin de ses auditions par les officiers de la police judiciaire qui l’ont maintenu en garde-à-vue pour une éventuelle exploitation ».

cabale judiciaire

Ancien policier, Slimane Bouhafs s’est retrouvé, malgré lui, au centre d’une cabale judiciaire. Il a été arrêté le 31 juillet 2016 et poursuivi pour « insulte à l’islam et offense au Prophète ». Son délit était d’afficher sa croyance religieuse – chrétienne – qui n’est pas celle dominante.

Il a été condamné à cinq ans de prison en 2016 en première instance, avant de voir sa peine réduite à trois ans. Il a quitté la prison après 20 mois d’incarcération car il a bénéficié de la grâce présidentielle à l’occasion de la fête de l’Independence.

Slimane Bouhafs s’est réfugié en Tunisie depuis quelques semaines où il s’est rapproché du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) pour demander le statut de réfugié politique.

Lors de son arrestation, « tous ses papiers ont été confisqués, sauf la carte de l’UNHCR » nous a déclaré sa fille Thilelli qui ignore encore « qui l’a arrêté et pour quelle raison » s’est-elle  interrogée, tout en précisant que « la police Tunisienne mène une enquête pour déterminer les causes et les circonstance de son arrestation » a-t-elle ajouté.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR