Suivez-nous

Société

Six Algériens sont encore bloqués à l’aéroport international de Paris

Publié

le

© DR | Algériens bloqués à l'aéroport International de Paris
© DR | Algériens bloqués à l'aéroport International de Paris

Six Algériens sont encore bloqués à l’aéroport international de Paris après la décision des autorités algériennes de suspendre les vols de rapatriement en raison de l’apparition des nouveaux variants de la covid-19, rapporte le média français le Parisien.

Alors qu’ils étaient plus d’une vingtaine à être bloqués le début mars passé, le Parisien informe, ce jeudi 15 avril, que seulement six Algériens sont encore bloqués. Ceux qui ont la double nationalité ont pu rejoindre Londres tandis que les autres ont rejoint la Tunisie et le Maroc en attendant de pouvoir rentrer en Algérie.

D’après l’avocate des passagers, Me Karima Hadj Saïd, plusieurs démarches ont été prises pour les six personnes qui sont encore bloquées et dont le visa a expiré.

«Nous avons fait des démarches pour essayer de débloquer la situation à plusieurs reprises», mais les six passagers restent sans solution, déplore l’avocate.

« On espère avoir une autorisation de séjour sur le territoire français. Nous avons saisi le ministère de l’Intérieur sur ce point mais nous n’avons pas de réponse », a déclaré l’avocate au Parisien.

De son coté, le ministère des Affaires Etrangères français a assuré suivre le dossier. « Nous avons fait des démarches pour essayer de débloquer la situation à plusieurs reprises tant auprès des représentants algériens en France qu’au niveau diplomatique. Mais l’Algérie est un pays souverain et ce problème est de leur ressort », a indiqué le Quai d’Orsay au Parisien.

Pour ce qui est du coté algérien, l’Ambassade d’Algérie à Paris a indiqué le 18 mars dernier que les passagers en question ont été notifiés de l’annulation de leurs billets d’avion Paris-Alger avant de faire le déplacement.

D’après la même source, la compagnie aérienne Air Algérie s’est engagée à prendre en charges les frais de déplacement vers leurs lieux de résidence au Royaume-Uni mais, “les concernés ont choisi de rester en zone internationale”.

Pour rappel, le début mars dernier, 27 ressortissants algériens en provenance de Londres ont fait escale à Paris avant de prendre un avion pour Alger. Mais les 27 passagers se sont retrouvés bloqués après la décision de l’Algérie se suspendre les vols de rapatriement.

En effet, le variant britannique est apparu dans le pays le 25 févier dernier. L’Algérie en compte désormais 78 cas en plus de 129 cas du variant nigérian.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR