Connect with us

Politique

Sit-in de solidarité avec le journaliste Khaled Drareni le 7 septembre à Tunis

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Un sit-in de solidarité avec le journaliste Khaled Drareni est programmé en Tunisie à une journée de son procès en appel qui est prévu pour le 08 septembre à la Cour d’Alger.

En effet, le rassemblement de soutien devrait se tenir le 07 septembre devant le siège du syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) à Tunis , et ce, à l’initiative du bureau d’Afrique du Nord de Reporters sans frontières (RSF), le SNJT et Amnesty international Tunisie.

“Le sit-in se tiendra parallèlement avec celui qui sera organisé par des journalistes, militants et avocats algériens devant la Maison de la presse à Alger, un jour avant le procès en appel le mardi 8 septembre 2020”, note les organisateurs.

Deux sit-in de solidarité avec le journaliste se sont tenus, lundi dernier et celui d’avant, devant la maison de la presse Tahar Djouat. Un troisième sit-in est prévu pour le lundi 07 septembre au même endroit.

Arrêté le 07 mars dernier alors qu’ils couvrait une manifestation populaire au centre d’Alger, Khaled Drareni a été condamné le 10 août à trois ans de prison ferme et 50.000 DA d’amende pour “incitation à attroupement non armé” et “atteinte à l’unité nationale”. Ses co-accusés, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche d’une peine moins lourde à savoir: deux ans de prison dont quatre mois ferme. L’audience du procès en appel des trois prévenus s’ouvrir le mardi 08 septembre à la Cour d’Alger.




Politique

Bordj Bou Arreridj: Brahim Laalami condamné en appel à de la prison ferme et un million de DA d’amende

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le détenu Chems-Eddine Laalami dit Brahim a été condamné, en appel, ce dimanche par le tribunal de Bordj Bou Arreridj à 18 mois de prison ferme dans une affaire et à un an de prison ferme dans une autre, annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi dans six affaires au total pour “outrage à corps constitué”, “atteinte à un agent en plein exercice de ses fonctions”, “outrage à corps constitué par les moyens et des réseaux sociaux” et “diffamation”, entre autres, Brahim Laalami a également été condamné à une amende de 1 million de DA.

Pour rappel, Brahim Laalami a été condamné en première instance à 18 mois de prison ferme et une amende d’un million de DA d’amende.

Continue Reading

Politique

Le procès en appel d’Ali Haddad reporté au 11 octobre

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le procès en appel de l’homme d’affaires Ali Haddad, condamné en première instance, à une peine de 18 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions DA, a été reporté au 11 octobre.

Le report du procès intervient suite à la décision du Barreau d’Alger de boycotter les audiences au niveau de la Cour d’Alger et toutes les institutions y relevant à partir de ce dimanche 27 septembre, et ce, en solidarité avec le bâtonnier d’Alger après qu’une altercation avec un juge ait conduit à son hospitalisation.

D’autres anciens hauts-responsables sont aussi poursuivis dans cette affaire dont les deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal et l’ancien ministre de l’industrie et des mines Abdeslam Bouchouareb.

Les prévenus sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation en lien avec la corruption, dont “obtention, en violation de la législation, de privilèges, d’avantages et de marchés publics”, “dilapidation de deniers publics”, et “conflits d’intérêts”.

Continue Reading

Politique

Révision de la constitution: Le MSP votera “non” au référendum du 1er novembre

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le mouvement de la société pour la paix (MSP) se prépare à participer à la prochaine présidentielle avec son propre candidat.

Le parti du Mouvement pour la société et la paix (MSP) d’Abderrazak Makri a annoncé, samedi, qu’il votera « Non » lors du référendum sur la révision de la Constitution prévu le 1er novembre prochain.

« Le Conseil de la Choura a décidé de la participation du parti au référendum populaire le 1er novembre 2020 et de voter « NON » contre la révision constitutionnelle », a indiqué le MSP dans un communiqué rendu public samedi.

Le Président du MSP Abderrazak Makri avait déjà exprimé son opposition à la révision constitutionnelle à travers un tweet diffusé sur son compte personnel le 19 septembre dernier.

“Une fois de plus, le pouvoir agit dans une logique unilatérale et annonce la composition de la commission de la loi électorale sans dialogue avec les partis politiques. Les partis bénéficiaires de la fraude sont ceux qui vont voter la loi au parlement. Les partis touchés par la fraude ne sont pas entendus… Qui parmi-vous a vu l’Algérie nouvelle?! C’est du recyclage, rien d’autre!”, a-t-il écrit.

Notons par ailleurs, que les députés du Mouvement pour la société et la paix (MSP) avaient décidé de boycotter la plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée à l’adoption du projet de révision constitutionnelle le 10 septembre dernier.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR