Suivez-nous

Economie

Signature d’une convention pour la promotion des usages des énergies renouvelables

Feriel Bouaziz

Publié

le

© DR |

Une convention de coopération dans le domaine de la promotion des usages des énergies renouvelables et de la réalisation de l’efficacité énergétique, a été signée dimanche à Alger par le Conseil national économique et social (CNES) et le commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (CEREFE). Cette convention s’inscrit dans le but de “l’élaboration d’un modèle moderne de consommation d’énergie valide pour une durée de 5 ans renouvelables”, rapporte l’APS.

En effet, la dite convention a été signée par le président du CNES, à savoir Réda Tir et le Commissaire aux Energies Renouvelables et à l’Efficacité Energétique, Noureddine Yasaa.

À travers ce contrat, la mise en exécution d’un programme annuel d’activités sera établi d’un accord commun entre les deux parties, et ce, en procédant à l’installation d’un comité mixte constitué d’experts qui auront pour taches de “suivre la mise en œuvre des accords et d’organiser également une réunion d’évaluation à la fin de chaque année”, rapporte la même source.

Pour ce faire, les deux présidents ont convenu de renforcer les capacités informationnelles, techniques et technologiques des deux parties et de réaliser des études conjointes ou comparatives en mobilisant leurs compétences respectives.

Dans ce sens, les deux organes se donneront pour mission de “développer et enrichir les échanges bilatéraux dans le domaine des études et de la veille, comme le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique”.

Par ailleurs, selon M. Tir, “il est devenu impératif de réaliser une transition vers les énergies renouvelables, en développant des modèles modernes qui incluent la consommation d’énergie et l’efficacité énergétique et en se conformant dans cette démarche avec les capacités de production locales et en convaincant le gouvernement de son efficacité“.

Ajoutant également, que “ces objectifs doivent être réalisés à la faveur de lois loin de la bureaucratie en permettant aux capitaux étrangers d’investir en Algérie“.

De son coté, M. Yassaa a salué la signature de la convention qui va selon lui, “permettra de concrétiser une complémentarité entre l’expertise et les efforts des deux institutions dans le but d’amplifier l’efficacité énergétique et aussi fournir des efforts largement au dessus en matière de rationalisation de la consommation d’énergie”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR