Connect with us

Politique

Sidi M’hamed: Jusqu’à 18 mois de prison ferme requis contre des manifestants du Hirak

Published

on

Tribunal de Sidi M'hamed à Alger

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis, lundi 17 mai, jusqu’à 18 mois de prison ferme contre deux militants du Hirak.

Jugé hier par visioconférence depuis la prison d’El Harrach, l’activiste Toufik Melab risque jusqu’à 18 mois de prison ferme. Il a été arrêté le vendredi 7 mai et placé en détention le 11 du même mois. Le manifestant est poursuivi pour “incitation à attroupement”, “attroupement non armé”, “atteinte à l’unité nationale”, entre autres. Le verdict sera connu le 24 mai.

Le procureur de la République a également requis un an de prison ferme contre Slimane Hamitouche. Arrêté le mardi 11 mai et placé sous mandat de dépôt le 12 mai. Slimane Hamitouche est poursuivi pour “incitation à attroupement” et “attroupement non armé”. Le juge a renvoyé le verdict au 24 mai.

Trois autres manifestants Megari Affaf, Belhoumari Abdelhak et Ouazib Sofiane devaient être jugés hier mais leur procès a été renvoyé au 24 mai prochain Ces trois derniers ont été arrêtés le 7 mai lors de la 116e marche du mouvement populaires et placés sous mandat de dépôt le 11 mai. Ils sont poursuivis pour “incitation à attroupement”“attroupement non armé”, “outrage à corps constitu锓atteinte à l’intégrité de l’unité nationale” et “publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national”.

Faut-il noter que Megari Affaf a été jointe en premier et son procès avait débuté mais a été interrompu à cause d’un problème technique.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR