Connect with us

Politique

Sidi M’hamed: 22 personnes placées sous mandat de dépôt

Published

on

© DR |

22 personnes ont été placées sous mandat de dépôt dans la nuit de mardi à mercredi 8 septembre par le tribunal de Sidi M’hamed sur un total de 31 personnes arrêtées dans les wilayas de Béjaia, Sétif et Batna. Ces prévenus sont poursuivis pour « attroupement armé » et « apologie du terrorisme », entre autres accusations, avons-nous appris de leurs avocats.

« 22 de ces individus ont été placés sous mandat de dépôt, un mineur a été libéré tandis que les autres ont été placés sous contrôle judiciaire », nous indiquent les avocats.

Parmi les personnes présentées hier devant le Procureur de la République puis le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed figurent les 27 individus arrêtés en début de semaine par les éléments de la sûreté nationale. En plus de ces personnes arrêtées à Kherrata et Beni Ouartilane, d’autres ont été arrêtées à Eulma et Barika, nous précise la même source.

Ces individus sont poursuivis pour plusieurs accusations dont « actes de destruction », « apologie du terrorisme », « atteinte à l’intégrité nationale », « incitation à attroupement armé », « attroupement armé », « destruction des biens d’autrui » et « agression sur les agents de force en plein exercice de leur fonction ».

Pour rappel, la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) avait annoncé lundi dernier l’arrestation de 27 individus dont 25 à Kherrata, wilaya de Béjaia et 2 à Beni Ouartilane à Sétif pour une présumée appartenance au Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK).

Selon le communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), ces personnes “tentaient de semer la discorde et la terreur parmi les citoyens” suite à “des ordres venant de l’étranger”.

La majorité de ces arrestations ont été opérées les jours des heurts entre les citoyens et la Police à Kherrata après l’empêchement de la tenue d’un sit-in en solidarité aux détenus d’opinion. Plusieurs activistes du Hirak de la ville assurent que « tous les manifestants arrêtés sont venus manifester pour un rassemblement de soutien aux détenus d’opinion qui n’ont rien à voir avec le MAK ».


Continue Reading
Advertisement
Comments