Sept haragas algériens à bord d’une embarcation secourus en Tunisie 

C’est un véritable drame qui se déroule en mer Méditerranée. Il ne se passe pas une semaine sans que des morts de migrants ne soient enregistrés. La wilaya d'Oran est devenue ces derniers jours, le point de départ privilégié par les harraga.

Crédit photo : DR | embarcation de migrants qui traversent la Méditerranée

Grand Angle (300x600)

Les gardes côtes tunisiens ont secouru, lundi dernier, 71 migrants irréguliers, dont sept algériens, au large de l’île de Kerkennah dans gouvernorat de Sfax, suite au naufrage de leur embarcation de fortune.

 

Adsence Milieu article

L’embarcation de fortune, a-t-on appris, avait à son bord des migrants de plusieurs nationalités, parmi lesquels un groupe d’algériens dont on ignore encore l’identité. Le groupe avait embarqué depuis les plages de la ville berbère de Zouara à l’ouest libyen.

A bord de l’embarcation de fortune qui a pris l’eau au large de Kerkennah, île connue pour être un havre de passeurs et de migrants, un total de 7 algériens, 38 Bangladais, 4 Somaliens, 8 Égyptiens, 8 Marocains, 4 Soudanais, 2 Tchadiens et un Tunisien, selon les chiffres communiqués par les autorités tunisiennes.

Nous reviendrons sur cette affaire dans nos prochaines publications.

Adsence Milieu article