Sécurité sociale: simplifier les procédures administratives pour faciliter l’affiliation

Crédit photo: DR. Tidjani Hassan Haddam, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale

Grand Angle (300x600)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, a insisté, hier mardi, sur la l’impératif de simplifier les procédures administratives d’affiliation à la Sécurité sociale à travers l’introduction des nouvelles technologiques, rapporte l’agence officielle.

 

Lors d’une journée d’information sur l’officialisation des activités informelles,  M. Haddam a donné des instructions aux cadres du secteur pour « simplifier les procédures administratives et faciliter l’opération d’affiliation à la Sécurité sociale, notamment pour les non-salariés et les personnes activant dans l’informel, et ce à travers l’introduction des nouvelles technologies ».

L’officialisation des activités informelles, notamment dans l’Artisanat constitue « une priorité majeure » pour le secteur de la Sécurité sociale, au vu de ses répercussions socio-économiques », a soutenu M. Haddam expliquant que « cette démarche implique la mise en place de mécanismes pratiques de coordination entre les différents départements ministériels et les organismes publics y afférents ».

Dans ce cadre, il a rappelé la convention conclue récemment entre la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) et la Chambre nationale de l’artisanat et des métiers (CNAM), définissant les modalités de coordination entre les parties afin d’élargir la couverture sociale au profit de centaines de milliers d’artisans affiliés aux Chambres l’artisanat et des métiers pour leur permettre de bénéficier des différentes prestations offertes.

A ce propos, le ministre a mis en avant l’importance de la mise en place d’une plateforme pour l’échange des informations et des données relatives aux activités artisanales et de l’orientation des personnes exerçant une activité artisanale informelle vers les Chambres de l’artisanat et des métiers (CAM) à travers tout le territoire national, ajoutant que cette opération permettra, dans un premier temps, « l’inscription des artisans » pour « légaliser » leurs activités, et de les sensibiliser graduellement à l’importance de l’affiliation à la Sécurité sociale en vue de bénéficier des avantages sociaux (couverture, retraite…).

Adsence Milieu article