Suivez-nous

Monde

Sécurité globale: l’article interdisant de filmer la police sera “complètement réécrit”

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

L’article 24 introduit dans la loi de sécurité globale afin d’interdire de filmer et de diffuser des images des forces de l’Ordre sera “complètement réécrit”, a rassuré ce lundi la majorité parlementaire après des manifestations dans plusieurs villes françaises.

L’annonce a été faite par Christophe Castaner, président du parti La République En Marche (LREM) lors d’un point de presse des présidents des partis membres de la majorité parlementaire, rapporte l’AFP.

La majorité va proposer “une nouvelle écriture complète” du controversé article 24 introduit dans la proposition de loi de la sécurité globale, a-t-il annoncé ce lundi

“Lorsqu’une telle incompréhension ne cesse de s’intensifier sur un sujet aussi fondamental, nous avons le devoir de nous interroger collectivement”, a-t-il argumenté tout en soulignant que “ce n’est ni un retrait ni une suspension mais une réécriture totale du texte” et “une proposition que nous allons faire au gouvernement”.

Cette nouvelle modification “sera conduite dans le cadre d’un travail collectif aux trois groupes de la majorité” à savoir (LREM, Agir et MoDem), a-t-il souligné avant de faire part de réunions, dès lundi soir, avec le Premier ministre français Jean Castex et les membres du gouvernement concernés pour “un premier échange”.

Pour rappel, des marches contestant ce projet de loi précisément l’article interdisant de filmer les forces de l’Ordre ont éclaté samedi dans diverses villes françaises.

Le considérant comme une atteinte “à la liberté d’informer”, 133 000 manifestants partout en France dont 46 000 à Paris ont protesté contre l’article 24 de la “sécurité globale”, selon les chiffres avancés par le ministère de l’Intérieur français.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR