Suivez-nous

Economie

Secteur des Mines: signature d’une convention pour la réalisation du programme d’exploration 2021-2023

Feriel Bouaziz

Publié

le

L’Agence nationale des activités minières (ANAM) et l’Office national des recherches géologiques (ONRG) ont signé ce jeudi 17 décembre à Alger un contrat de coopération dans le cadre de la mise en place du programme national d’exploration minière 2021-2023 incluant 26 projets d’exploration et d’exploitation de 13 matières minérales.

Cet accord a été signé par le président du Comité de direction de l’ANAM, Smail EL Djouzi ainsi que le P-dg de l’ORGM, Yahia Azri en présence de plusieurs cadres des deux entreprises. La cérémonie a quant a elle été ouverte par Mohamed Arkab, ministre des Mines.

En effet, à l’occasion de cette entente, M. Arkab a indiqué que celle-ci est adressée à la mise en œuvre du programme national de recherche et de prospection minière pour la période 2021-2023. Elle inclut au total 26 projets d’exploitation de 13 matières minérales réparties sur 17 wilayas pour un investissement global d’une somme de 4,8 milliards DA.

Parmi les avantages qu’offre cette convention, “une large part à la prospection de lithium destiné principalement à la fabrication des batteries de véhicules électriques ainsi qu’à l’industrie de précision et aux technologies modernes“.

Dans ce sens, les résultats attendus à travers cette signature, figure “la recherche de réserves à haute teneur regroupant un large ensemble de minéraux dont le coût de traitement est relativement bas comme pour le zinc, le cuivre, le plomb, l’argent“, a noté M. Arkab. Il ajoute que ce programme intègre aussi l’exploration ainsi que la prospection de réserves de matière minérale de large consommation par les industriels, notamment le fer, le manganèse et les minéraux industriels.

De sus, selon le ministre, il s’agit là de “l’utilisation optimale des outils menant aux résultats escomptés, à moindre coût en prenant en considération la mise à jour de nouvelles réserves, ignorées jusq’au aujourd’hui, avec l’appui de l’utilisation de méthodes de recherche nouvelles et modernes“.

Par ailleurs, “il s’agit également d’approfondir les connaissances dans les secteurs géologique et minier ainsi que la recherche et la promotion de nouveaux horizons pour l’investissement tout en élargissant la base minière du pays“, a-t-il encore expliqué.

En outre, relevant l’intérêt d’impliquer le monde de la recherche universitaire pour mener à bien ce programme de prospection et d’exploitation, le ministre des mines a informé que “de nombreux laboratoires du secteur de l’Enseignement supérieur à travers le territoire national vont collaborer avec nous dans ce secteur afin de parvenir à prospecter et à explorer rapidement les différents gisements“.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR