Connect with us

Société

Sans salaires depuis sept mois : les travailleurs de l’ETRHB-Haddad manifestent

Avatar

Published

on

Leur situation ne semble pas s’améliorer. Les travailleurs du groupe ETRHB appartenant à Ali Haddad, actuellement en détention, ont observé ce lundi un mouvement de grève pour réclamer le paiement des arriérés de leurs salaires.

Constatant que la crise qui s’est installée depuis juillet 2019 ne cesse de s’aggraver, les travailleurs de l’ETRHB appartenant à l’homme d’affaire en détention Ali Haddad ont observé un mouvement de grève suivie d’une marche au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou. Les protestataires ont brandi des banderoles pour revendiquer leurs salaires et pour s’enquérir de l’avenir de cette entreprise qui est à terme menacée de disparition si rien n’est entrepris.

“Depuis la désignation d’un administrateur à la tête de cette entreprise aucune démarche ni déclaration n’ont été faites pour rassurer les travailleurs sans salaires depuis maintenant sept mois. Nous ne savons rien sur le devenir de l’entreprise”, déplore M. Hadich, travailleur à BERHTO de Tizi-Ouzou.

Selon notre interlocuteur, tous les projets de l’ETRHB mis en oeuvre à l’échelle nationale sont à l’arrêt. “Actuellement, quatre projets ont été résiliés. Le devenir de cette entreprise est véritablement mis à mal face à cette situation délétère”, indique Mr Hadich.

“En l’absence de solutions urgentes, l’avenir de plus de 5000 travailleurs est aujourd’hui flou. Les responsables de cette entreprise ont une part de responsabilité. Nous travaillons mais nous n’avons aucune assurance. Aucune note ne nous a été transmise quant au maintien ou non de l’entreprise”, regrette la même source ajoutant que tous les travailleurs sont sans couverture contractuelle depuis le 31 décembre.

Vendredi dernier, les représentants syndicaux affiliés à l’UGTA du groupe ETRHB ont interpellé la Présidence de la république sur la situation désastreuse que vit l’entreprise depuis le début de mouvement de contestation populaire en Algérie. “En l’absence de visibilité à court, moyen et long terme, nous sommes très inquiets du devenir de notre entreprise et par voie de conséquence des postes de travail directs de plus de 5000 travailleurs”, avait indiqué le syndicat de l’ETRHB dans un communiqué.

Les travailleurs de l’ETRHB ont protesté auprès de Abdelmadjid Tebboune contre “le non-versement des salaires depuis le mois de juillet 2019, l’arrêt total des activités de chantier, des usines et des centres de production, la perte des plans de charge suite aux résiliations en chaîne de plusieurs contrats de travaux (transfert Kef Eddir : 20 milliards de dinars, piste de l’aérodrome d’Alger : 3 milliards de dinars, adduction des eaux du barrage Bouhanifa-Fergoug : 6 milliard de dinars …”. 

Par ailleurs, les travailleurs de l’ETRHB organiseront mercredi 15 janvier un sit-in devant le tribunal de Abane Ramdane à Alger où se trouve le bureau de l’administration de l’entreprise, affirme-t-on

Société

Coronavirus : 413 contaminations supplémentaires en 24h, un nouveau record

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

413 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24h en Algérie, selon le bilan de ce vendredi 3 juillet .

Ce bilan qui porte à 15070 le nombre total de cas confirmés représente un nouveau record journalier de contaminations qui s’ajoutent à ceux enregistrés le 26 juin (240), le 28 juin (305), le 30 juin (336), le 1er juillet (365) et le jeudi 2 juillet (385).

S’agissant du nombre de décès , celui-ci a atteint un total de 937 après le recensement de 09 nouveaux cas ces dernières 24h.

En outre, 490 nouveaux cas de guérisons ont été recensés. Il s’agit d’un nombre record de guérisons jamais enregistré depuis le début de la pandémie en Algérie. Ainsi le nombre total de personnes guéries s’élève à 10832.

Enfin, pour les patients qui se trouvent actuellement en soins intensifs, le bilan d’aujourd’hui indique que leur nombre est de 54.

Continue Reading

Monde

Virus : l’Espagne n’ouvre pas ses frontières à l’Algérie, au Maroc et à la Chine

Avatar

Published

on

© DR |

L’Espagne a annoncé vendredi qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs venant d’Algérie, du Maroc et de Chine tant que ces pays ne laisseront pas entrer les visiteurs venant d’Espagne.

Le décret permettant l’ouverture des frontières aux quinze pays figurant sur la liste publiée par l’Union européenne le 30 juin entrera en vigueur à minuit “dans la nuit de vendredi à samedi”, permettant l’entrée effective des résidents de ces Etats, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.


Mais “dans le cas de la Chine, du Maroc et de l’Algérie, la réouverture des frontières reste conditionnée à une action réciproque de la part de ces pays et à la réouverture de leurs frontières aux résidents en Espagne”, précise le ministère.

Les frontières restant fermées, la grande migration de millions de Marocains et d’Algériens résidant en Europe qui chaque été traversent l’Espagne pour passer les vacances dans leur pays d’origine n’a pas eu lieu cette année. En attendant, les postes-frontière terrestres des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, au Maroc, resteront fermés, indique le communiqué.

Dans le cas de la Chine, le ministère explique avoir pris en compte les recommandations de l’Union européenne d’ouvrir les frontières des Etats-membres uniquement après “confirmation de l’existence d’un régime de réciprocité de la part du pays asiatique”.

Une première liste de 15 pays dont les voyageurs peuvent être admis dans l’UE et l’espace Schengen a été publiée mardi, après de difficiles tractations entre Etats membres.

La Commission européenne a préconisé d’autoriser sans délai l’entrée des voyageurs venant d’Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, et de Chine sous condition.

Mais les pays de l’UE restent libres d’appliquer cette recommandation qui sera révisée régulièrement.

La Hongrie a par exemple annoncé jeudi qu’elle ne comptait pas pour l’instant ouvrir ses frontières à ces pays, tandis que la Slovénie continue aussi d’imposer des restrictions.

Continue Reading

Société

Coronavirus : 385 nouveaux cas et 8 décès supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

385 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24h en Algérie, selon le bilan de ce jeudi 2 juillet .

Avec ce nouveau bilan, l’Algérie détient un nouveau record de contaminations recensés en 24h après ceux enregistrés le 26 juin (240), le 28 juin (305), le 30 juin (336) et le mercredi 1er juillet (365).

08 nouveaux décès ont été enregistrés entre hier et aujourd’hui, selon le même bilan. Ainsi, l’Algérie comptabilise un total de 14657 cas confirmés et 928 décès.

S’agissant du nombre de guérissons, celui-ci a atteint un total de 10342 après le recensement de 302 nouveaux cas ces dernières 24h.

Pour les patients qui se trouvent actuellement en soins intensifs, le bilan d’aujourd’hui indique que leur nombre est de 42.



Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR