Connect with us

En continu

Sans évoquer explicitement le scrutin du 4 juillet, Abdelkader Bensalah assure de “réelles garanties pour une rivalité honnête et juste”

Avatar

Published

on

 Dans un message adressé aux étudiants à l’occasion du 63e anniversaire de la journée nationale de l’étudiant (19 mai 1956), le Président par intérim, Abdelkader Bensalah, a salué le rôle “avant-gardiste” des étudiants algériens lors des marches pacifiques marquées par la « maturité ». Sans évoquer directement le scrutin du 04 juillet prochain, le chef de l’Etat a insinué sa tenue déclarant que le peuple algérien est souverain dans le choix “de ses dirigeants  dans le cadre de réelles garanties d’une rivalité honnête et juste.

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a salué, dimanche, le rôle “avant-gardiste” des étudiants algériens lors des marches pacifiques qu’ils ont imprimées de maturité, et à travers lesquelles ils ont fait montre de leur conscience des enjeux de cette sensible conjoncture pour l’Algérie.

Dans un message à l’occasion de la journée nationale de l’Etudiant, le chef de l’Etat a affirmé que “les étudiants ont eu, dans cet élan, un rôle avant-gardiste en se mettant en tête des rangs et en imprimant de maturité leurs marches, à travers lesquelles ils ont fait montre de leur conscience des enjeux de cette sensible conjoncture pour notre pays et de l’ampleur des défis qui les attendent”.

Si Bensalah n’a pas évoqué explicitement la présidentielle du 04 juillet, il a tout de même insinué sa tenue en indiquant que le peuple algérien est souverain dans le choix “de ses dirigeants  dans le cadre de réelles garanties d’une rivalité honnête et juste, à même d’asseoir les fondements d’une bonne gouvernance et de conforter l’Etat de droit”.

Affirmant que “la situation de l’Algérie aujourd’hui est semblable à hier”, le chef de l’Etat s’est dit convaincu qu’elle (l’Algérie) “saura se relever et sortir indemne de son épreuve, grâce à ses loyaux enfants qui ont mis de côté leur vie pour se consacrer résolument à l’édification de leur patrie afin que leur peuple puisse vivre dans la sécurité, la stabilité, la sérénité et la prospérité”.

“Il est du devoir de chaque citoyen jaloux de sa patrie de prendre exemple sur ses aïeux qui n’ont pas hésité à sacrifier leur vie pour l’Algérie et d’être un élément édificateur et rassembleur pour que fusionnent les bonnes volontés sur une même voie”. Cette démarche mènerait l’Algérie “vers l’orée d’une nouvelle ère où les énergies du peule seront consacrées à la reconstruction et au développement du pays”, a déclaré le Président par intérim.

Pour ce faire, Il a exhorté les étudiantes et étudiants à “focaliser leurs efforts sur une acquisition solide du savoir et aller de l’avant pour relever le défi de la recherche scientifique et du développement technologique”.
Evoquant “cette journée mémorable de 1956”, le chef de l’Etat a rappelé que “les étudiants et lycéens ont fait le choix de quitter les bancs de l’université et des lycées pour rallier les rangs de la Glorieuse Révolution, affirmant que c’est là “un anniversaire dont nous célébrons chaque année la porté et la symbolique en termes de défi et d’engagement, une journée dont le souvenir doit rester inoubliable”.

“Une telle célébration nous interpelle tous à s’inspirer de sa signification, lorsque l’intérêt et le devenir du peuple avaient primé sur les intérêts personnelles et l’abnégation des étudiants algériens s’était illustrée dans sa plus belle et noble expression”, a-t-il souligné.

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR