Connect with us

Politique

Sanhadji: « la quatrième vague est à ses débuts en Algérie »

Published

on

© DR

Le président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, le professer Kamel Sanhadji, a indiqué ce dimanche 21 novembre que la quatrième vague de la covid-19 est à ses débuts en Algérie. Le responsable a fait savoir que ses services ont préconisé plusieurs mesures contre cette recrudescence notamment l’instauration du pass sanitaire.

Intervenant sur les ondes de la radio chaine I à travers l’émission « l’invité du matin », le Pr Kamel Sanhadji l’a confirmé: la quatrième vague est à ses débuts en Algérie.

« Les indicateurs faisant état d’une quatrième vague sont présents et indiquent qu’elle est à ses débuts », a-t-il déclaré, alertant que la situation « risque de s’aggraver dans les prochaines semaines ».

Regrettant la réticence des citoyens quant à la vaccination, Kamel Sanhadji a fait savoir que les services de l’Agence nationale de sécurité sanitaire ont préconisé des mesures pour faire face à la quatrième vague dont l’instauration du pass-sanitaire.

« Il y a des personnes qui ne veulent pas comprendre qu’elles causent du mal à autrui et c’est inacceptable », a dénoncé Kamel Sanhadji au micro de la radio nationale.

« Vous avez le droit de ne pas vous faire vacciner, mais ne vous ne pourrez pas accéder à certains endroits pour contaminer les autres », a-t-il ajouté, précisant que le pass-sanitaire devrait être imposé dans les lieux de regroupements dont les administrations et les enceintes sportives.

Alors que les autorités espéraient vacciner 70% de la population adulte avant la fin de l’année en cours, « pas plus de cinq millions de citoyens ont reçu les deux doses », selon les derniers chiffres communiqués par le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid. Ce dernier a même alerté que 13 millions de doses de vaccins sont menacées de péremption en raison de la réticence des citoyens.



Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR