Connect with us

Politique

Said Sadi convoqué par la Justice pour “diffamation”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | L'ancien secrétaire général du RCD, Said Sadi

Said Sadi, ancien président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a été convoqué par le tribunal de Sidi M’hamed pour une affaire de diffamation, a annoncé le concerné lui même sur Facebook.

“Je viens de recevoir une convocation pour me présenter devant le doyen des juges d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed. Le motif invoqué est une plainte pour diffamation”, a-t-il écrit ce lundi sur Facebook.

Si Said Sadi a été informé du motif de la convocation, l’identité du plaignant demeure, elle, inconnue. Selon le mis en cause qui est actuellement en France, ses avocats se sont présentés au tribunal de Sidi M’hamed à la date du 30 octobre comme ordonné par l’instance judiciaire “sans avoir pu connaître l’identité du ou des plaignants”.

“Si les rigidités procédurales peuvent toujours être avancées pour justifier l’opacité, on ne voit guère d’intérêt à tenir secret le nom d’une personne ou d’une institution qui se serait sentie diffamée par mes écrits ou, plus généralement, par mes interventions médiatiques ; l’audience étant supposée être publique. Quelle est la raison de ce mystère ?”, s’est questionné Said Sadi, toujours via Facebook.

Pour l’homme politique “cette affaire rocambolesque vient confirmer deux choses : la première est que la provocation est toujours une substance addictive pour le régime des clans ; la seconde est que le seul intérêt de cette institution est de servir de tribune pour dénoncer un système politique dont elle est la plus déplorable manifestation”.

“Pour l’heure, nous attendons que le diffamé anonyme sorte du bois”, a conclu Said Sadi.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR