Politique

Said Chetouane placé dans un centre de protection de l’enfance

Published

on

La Juge des mineurs près le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné le placement de Said Chetouane dans un centre de protection de l’enfance, revenant ainsi sur la décision précédente qui donnait le droit de la garde à sa mère.

Dans un communiqué repris par l’APS, le procureur de la république près ladite instance judiciaire a informé que la décision de la juge des mineurs a été prise après avoir « constaté des comportements contraires aux mesures prises précédemment en faveur de Said Chetouane », référant à sa participation aux dernières manifestations populaires.

Estimant que le jeune Said Chetouane se « trouve dans un danger moral », le procureur indique, par le biais du même communiqué, que le mineur « continue de faire l’objet de diffamation par des personnes majeurs lors de sa participation aux marches non autorisées ».

Arrêté le 03 avril dernier lors d’une tentative de marche à Alger centre, l’affaire du jeune Said Chetouane a éclaté après avoir été filmé à sa sortie du commissariat, affirmant avoir été victime « d’attouchements » par les éléments de la sûreté nationale.

Les auteurs de la vidéo, Mohamed Tadjdit et Soheib Debaghi, ont été arrêtés dès le lendemain auprès de trois autres activistes à savoir Malik Riahi, Tarek Debaghi et Noureddine Khimoud.

Placés sous mandat de dépôt le 8 avril dernier, les cinq manifestants sont accusés d’avoir « exploité le jeune mineur à des fins politiques ». Leurs avocats, eux, dénoncent une « amplification du dossier » et une volonté à « ternir l’image des mis en cause ».

Comments
Quitter la version mobile