Connect with us

Société

Rien n’est encore décidé pour le BAC : vers l’annulation des examens de 5ème et du BEM

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR |
© DR. Siège du ministère de l'éducation nationale


Les examens de fin d’année pour les cycles primaire (5ème) et moyen (BEM) seront fort probablement annulés pour cette année. La décision n’est pas encore tranchée, mais elle devra l’être dans les prochains jours. Cette possibilité figure, en tout cas, au centre des échanges entre les responsables du ministère de l’éducation et les représentants des syndicats du secteur qui se concertent, depuis lundi dernier, sur la solution envisageable pour sauver l’année scolaire, suspendue depuis près de deux mois déjà.


La reprise des cours à l’école s’éloigne, surtout après la prorogation du confinement jusqu’au 14 mai prochain. En temps normal, les établissements scolaires préparent les examens du troisième trimestre, synonyme de la fin de l’année scolaire qui intervient généralement au mois de juin.

Que faire alors ? Tout se décidé à l’issue de ces consultations qui se ont poursuivies aujourd’hui encore. Le ministre de l’éducation nationale, Mohamed Ouajaout a reçu les syndicats qui ont formulé leurs propositions.

Passage avec une moyenne de 9/20

Parmi les propositions faites jusque-là, il y a la réduction de la moyen du passage du moyen au secondaire à 9/20 au lieu de 10 actuellement, à 4/10 pour le passage du primaire au moyen. Pour les examens de fin d’année, il est proposé la prise en compte des moyennes du 1er et 2ème trimestre pour l’examen de fin de cycle primaire et le BEM et le renvoi des épreuves du bac au mois de septembre.

Le ministre de l’éducation prépare, en effet, le terrain à une telle décision. Il avait affirmé que l’avancement dans l’exécution du programme du 1er et 2ème trimestre dans les trois paliers s’élève à environ 70%. « C’est la raison pour laquelle on ne peut pas parler d’année blanche », avait déclaré le ministre, rappelons que « généralement le troisième trimestre est relativement court et se réduit à trois ou quatre semaines ».

Pour les élèves en 3ème année secondaire qui devront passer le BAC, les syndicats proposent une reprise des Cours en septembre prochain, avant le début de l’année scolaire 2020/2021, pour organiser ensuite les épreuves. En attendant, le ministre de l’éducation renvoie la balle au président Abdelmadjid Tebboune qui « devra trancher cette question, puisque c’est une décision politique ».

Société

Coronavirus : 475 nouveaux cas et 9 décès supplémentaires en 24h

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

475 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24h en Algérie, selon le bilan de ce mardi 7 juillet. Un nouveau record quotidien de contaminations.

Ce nouveau bilan porte le nombre total de cas recensés à 16879. S’agissant du nombre de décès , celui-ci a atteint un total de 968 après le recensement de 9 nouveaux cas ces dernières 24h.

En outre, 210 nouveaux cas de guérisons ont été signalés ce mardi. Ainsi le nombre total de personnes guéries s’élève à 12094.

Enfin, pour les patients qui se trouvent actuellement en soins intensifs, le bilan d’aujourd’hui indique que leur nombre est de 55.

Continue Reading

Société

Meurtre d’une avocate à Bouira : les suspects arrêtés

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Yasmine Terrafi, jeune avocate de 28 ans, a été retrouvée morte lundi soir dans sa voiture sur la route nationale N18 reliant les deux communes de Bir Ghbalou et Ain Bessam, avaient rapporté plusieurs de ses collègues.

Ce mardi, l’ordre des avocats de Bouira, dont la victime était membre, a affirmé, via un communiqué, que leur collègue n’est pas décédée de mort naturelle mais qu’elle a été assassinée par des personnes de sa région.

L’ordre des avocats a également fait savoir que les personnes suspectées de l’assassinat de la jeune avocate ont été arrêtées soulignant qu’elles sont actuellement sous investigation.

Continue Reading

Société

CHU d’Oran : quatre employés suspendus suite à une erreur sur l’identité de deux personnes décédées

Avatar

Published

on

By

Quatre fonctionnaires, dont un médecin, du Centre hospitalo-universitaire “Dr Benzerdjeb” d’Oran ont été suspendus, en attendant leur traduction en conseil de discipline, pour avoir remis par erreur aux familles les dépouilles de deux personnes décédées qui ne sont pas les leurs, a-t-on appris lundi auprès de la cellule de communication du CHUO.

Le directeur de permanence, le médecin de permanence au service de médecine légale et deux employés au service de la morgue ont été suspendus à titre conservatoire par l’administration de l’hôpital suite à une erreur dans la remise, samedi dernier, de deux dépouilles à leurs proches, a-t-on précisé.

L’incident est dû à la grande pression que vit cet établissement hospitalier et ses travailleurs suite à la propagation de la pandémie du Covid-19 dans le pays en général et à Oran en particulier, a-t-on souligné.

Une vidéo diffusée samedi dernier sur les réseaux sociaux montre des personnes de la région de Mohammadia (wilaya de Mascara) réclamant la dépouille de leur parent victime du coronavirus qui serait inhumé par une autre famille, tout en déclarant avoir reçu la dépouille d’une femme par erreur.

L’enterrement des personnes victimes du Covid-19 s’effectue suivant un protocole précis défini par le ministère de la Santé, à savoir dans un cercueil hermétiquement fermé.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR