Connect with us

Politique

Rezig confirme l’interdiction de la vente de l’huile aux mineurs

Published

on

© DR | Le ministre du commerce, Kamel Rezig

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a confirmé samedi l’interdiction de la vente de l’huile de table aux mineurs. L’information qui circulait sur les réseaux sociaux ce week-end a suscité des moqueries.

« Oui l’information est confirmée. Car malheureusement beaucoup de personnes utilisent les enfants pour acheter l’huile dans le but de la spéculation », a indiqué Kamel Rezig à la presse.

Selon le ministre, « l’exploitation d’enfants et de mineurs à des fins de spéculation a été enregistrée et que des individus les envoient pour acheter quotidiennement ce produit en grandes quantités, chose qui a également causé une certaine rareté ».

Cette mesure rapportée durant le week-ends par plusieurs médias et qui avait suscité des moquerie sur les réseaux sociaux est donc confirmée.

« Loi anti-spéculation »

Le marché algérien connait depuis plusieurs jours une pénurie et une hausse de prix dans les produits de larges consommation notamment l’huile de table. Toutefois, le ministre du Commerce a renié l’existence « d’une quelconque crise », estimant que « la spéculation et la frénésie de certains citoyens pour ce produit de large consommation ont causé sa pénurie et sa raréfaction dans de nombreuses wilayas du pays ».

Dans ce sens, Kamel Rezig a affirmé que la nouvelle loi contre la spéculation « sera appliquée à la lettre et toute personne stockant l’huile à des fins spéculatives sera traduite en justice ».

Pour rappel, la loi relative à la lutte contre la spéculation illicite a été publiée dans le Journal officiel du 29 décembre 2021. Ladite loi prévoit des peines d’emprisonnement allant de 3 à 30 ans de prison et des amendes financières pouvant atteindre les deux millions de dinars contre les spéculateurs.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR