Suivez-nous

Politique

Révision de la Constitution : “une manoeuvre pour sauver le système”, selon le PAD

Avatar

Publié

le

Les forces du pacte de l’alternative démocratique (PAD) ont réagi ce mardi 14 janvier à l’installation de la Commission d’experts chargée de l’élaboration de propositions pour la révision de la Constitution. Le PAD a exprimé son rejet de ce qu’il considère comme “un nouveau coup de force du système”, en estimant que cette décision “lourde de sens” est une “manoeuvre” qui vise à organiser “le sauvetage du système”. 

Dans une déclaration rendue publique ce mardi, le PAD estime que “le pouvoir de fait issu du coup de force du 12/12/2019 a installé une commission d’experts désignés pour préparer une énième « révision constitutionnelle » et a entamé  des « consultations » pour légitimer sa feuille de route”.

Pour le PAD, “Cette décision lourde de sens s’inscrit en droite ligne des manœuvres visant à organiser le sauvetage du système rejeté par l’immense majorité qui réclame son départ sans discontinuité depuis 11 mois”. 

“Les forces du pacte de l’alternative démocratique (PAD) attachées à la mise en place d’un processus constituant souverain, rejettent ce nouveau coup de force du système”, ajoute le communiqué tout en exigeant une nouvelle fois la satisfaction de la revendication légitime de souveraineté populaire “pleine et entière” exprimée avec force depuis 47 semaines par des millions d’algériennes et d’algériens.

Par ailleurs, le PAD exige la cessation de toutes les pratiques antidémocratiques du régime, de mettre fin à la répression et au harcèlement judiciaire , la libération de tous les détenus d’opinion et la libération du champ politique et médiatique, indique le communiqué.

“Le pouvoir constituant doit revenir au peuple qui l’exerce à travers les instruments démocratiques dont il se dotera souverainement. Plus que jamais, les forces du PAD réaffirment leur engagement au sein de la révolution pacifique. Elles restent mobilisées pour la réalisation de ces objectifs”, conclut le communiqué.

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. Avatar

    Caton l'ancien

    14 janvier 2020 à 18:35

    “…« Cette décision lourde de sens s’inscrit en droite ligne des manœuvres visant à organiser le sauvetage du système rejeté par l’immense majorité qui réclame son départ sans discontinuité depuis 11 mois »…”

    “Yakoul fel ghella wi seb fel mella”

    Cet adage répond parfaitement aux attitudes actuelles du FFS et du RCD qui bouffent au râtelier du système depuis 1989, qui continuent d’y bouffer et dénoncent les résistances du système à se laisser décapiter.
    Non, cette ligne de conduite n’est pas honnête d’autant plus que c’est ce qui a permis au système de se maintenir au pouvoir. Il ne faut donc pas dénoncer ceux qui vont cracher au système leurs quatre vérités car vos partis sont de connivence avec ce système, vous savez pertinemment comment il fonctionne, vous y partagez des secrets et vous y êtes bien alimentés.
    Si vous voulez qu’il tombe, cessez donc votre hypocrisie à peine dissimulée, quittez l’assemblée et rejoignez franchement la protesta.
    Preuve de votre mauvaise foi, Mr Ali Laskri est le seul parlementaire à avoir démissionné de l’Assemblée mais, parait-il, continue à toucher ses prébendes avec ses deux mandatures.
    Par l’attitude de certains de ses membres, le PAD ne rend service ni au peuple algérien ni au HIRAK ni à l’Algérie, avant de dénoncer les “éventuels agissements intéressés” de certaines parties il faut être soi-même sans reproche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Abdelmadjid Tebboune s’engage à régler les revendications des retraités de l’armée

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune en visite au ministère de la Défense nationale

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a effectué aujourd’hui, mardi 28 janvier, une visite au siège du ministère de la Défense nationale. Chef suprême des Forces armées et ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune a présidé une séance de travail à laquelle ont assisté les principaux responsables de l’Armée.

Dans sa quête de dialogue et d’une sortie de la crise à laquelle fait face le pays depuis bientôt un an, le chef de l’Etat a affirmé que « les revendications des retraités et des blessés de l’armée seront prises en charge pour fermer ce dossier définitivement », dans son discours prononcé à partir des Tagarins.

Véritable casse-tête auquel ont fait face les gouvernements précédents, le cas des retraités de l’Armée n’a pu connaître de solutions concrètes à ses revendications, sociales majoritairement.

Le nouveau locataire d’El-Mouradia, s’est engagé à régler définitivement ce dossier. Est-ce la fin du calvaire de cette frange de la société ?    

Lire la suite

Politique

Le décret de nomination de Saïd Chengriha comme chef d’état-major par intérim, publié au JO

Avatar

Publié

le

© DR | Le général-major Saïd Chengriha nommé en qualité de chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) par intérim

Le décret présidentiel signé le 9 janvier portant nomination du général-major Saïd Chengriha au poste de chef d’état-major par intérim de l’Armée nationale populaire (ANP) a été publiée ce mardi au dernier Journal officiel.

“Par décret présidentiel du 13 Joumada El Oula 1441 correspondant au 9 janvier 2020, le Général-major : Saïd Chengriha, commandant des forces terrestres, est chargé d’assurer, à compter du 23 décembre 2019, l’intérim de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire“, est-il écrit.

Le décret mentionne que “l’intérim n’exclut pas le plein exercice des prérogatives de la fonction de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire”.

Lire la suite

Politique

Tebboune préside une séance de travail au siège du ministère de la Défense nationale

Avatar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune, candidat à la présidentielle du 12 décembre 2019 (archives)

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, effectue, ce mardi, une visite au siège du ministère de la Défense nationale au cours de laquelle il préside une séance de travail, rapporte l’agence officielle.

Abdelmadjid Tebboune a été accueilli par le chef d’Etat-major, vice-ministre de la Défense, Saïd Chengriha accompagné du secrétaire général du ministère de la Défense nationale, des commandants des Forces, de la Garde républicaine, de la Gendarmerie nationale et du commandant de la la 1ère Région militaire, ajoute la même source.

Lire la suite

Tendances