Connect with us

Politique

Révision de la Constitution: le projet sera prêt d’ici le début de l’été (Tebboune)

Avatar

Published

on

© DR | Abdelmadjid Tebboune s'engage à revoir le système national de santé

Le projet de révision de la Constitution sera “prêt au plus tard, d’ici le début de l’été”, a affirmé mercredi le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune cité par l’agence officielle. Le chef de l’Etat souligne que le texte adopté par le Parlement sera ensuite soumis à un référendum “le plus tôt possible”.

“Nous aurons notre Constitution au plus tard d’ici le début de l’été, et nous ferons en sorte que le référendum se tienne le plus tôt possible”, a-t-il déclaré dans un entretien accordé au quotidien français Le Figaro.

Auparavant, le projet de révision de la Constitution fera l’objet de larges consultations auprès des acteurs de la vie politique et de la société civile.

“Un premier document va être remis à près de 600 partis, associations, syndicats, corporations, etc. Ils auront un mois pour en débattre librement, et il reviendra ensuite vers le comité de rédaction”, a-t-il précisé.

Le 8 janvier dernier, le chef de l’Etat avait décidé de la création d’un comité d’experts chargé de formuler des propositions pour une révision constitutionnelle, pour concrétiser un des engagements qu’il a placés à la tête des priorités de son mandat à la présidence de la République, celui de l’amendement de la Constitution.

“J’ai donné à des spécialistes des orientations et formulé des limites, celles qui touchent notamment à l’identité nationale et à l’unité nationale.

Tout le reste est négociable”, a-t-il souligné.

Qualifiant la révision de la Constitution de “priorité des priorités”, le Président Tebboune a affirmé que “la mouture finale sera soumise aux deux chambres du Parlement, puis à un référendum populaire”.

Le référendum est “déterminant pour obtenir une Constitution de consensus”, a soutenu le chef de l’Etat, expliquant sa décision de soumettre le projet de révision de la Constitution au référendum par sa volonté de ne “pas imprimer sa propre vision au changement constitutionnel”.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR