Connect with us

Politique

Réunion du Gouvernement : examen de la mise en œuvre du plan de relance économique

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Palais du Gouvernement

Le Premier ministre a présidé, ce mercredi 2 septembre 2020, une réunion du gouvernement consacrée exclusivement à l’examen des modalités de mise en œuvre des mesures du plan de relance pour une économie nouvelle, indique un communiqué des services du premier ministère.

Un calendrier modulé en trois phases a été mis en place, il s’agit en effet des mesures urgentes à mettre en œuvre avant la fin de l’année 2020, des mesures de court terme pour l’année 2021 ainsi que les mesures de moyen terme dont la mise en œuvre devra intervenir durant la période de 2022-2024.

“Il convient de rappeler que le plan de relance économique a fait l’objet d’une large concertation lors de la rencontre qui a regroupé, les 18 et 19 août 2020, sous la haute autorité du Président de la République, les membres du gouvernement, les partenaires économiques et sociaux et qui a été marqué par la forte participation de l’expertise nationale”, lit-on dans le communique.

Les conclusions et recommandations issues de cette rencontre, ont fait l’objet d’un consolidation, en tenant compte des directives de Monsieur le Président de la République émises lors de cette rencontre et des différentes réunions du Conseil des ministres et constitueront ainsi le plan d’action du Gouvernement pour la relance économique, ajoute le même document

Ce plan d’action, précise la même source, “sera décliné en actions opérationnelles quantifiables et mesurables dans le temps, selon un planning de mise en œuvre comme cela a été indiqué précédemment, à court et moyen termes pour chaque secteur, en fixant les urgences et les échéances”.

“Il demeure entendu que le gouvernement veillera d’une manière permanente au suivi de
l’état d’avancement de ce plan de relance, ainsi que de son évaluation en réunions du
Gouvernement et en Conseils Interministériel et rendra compte au Président de la
République”, d’une manière périodique en Conseil des ministres de son exécution, conclut le communiqué.

Politique

ANEP : Larbi Ouanoughi limogé

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR | Larbi Ouanoughi, démis de ses fonctions de PDG de l'ANEP


Encore un changement à la tête de l’Agence nationale de l’édition et de la publication (ANEP). Son président directeur général (PDG), Larbi Ouanoughi a été limogé. Il est aussitôt remplacé par Adel Kansous, journaliste à la station de Constantine de la télévision publique, ENTV.

L’information, surpris, a été annoncée, aujourd’hui, par le ministère de la Communication dans un communiqué, repris par l’agence APS. Le nouveau de l’Agence, annonce la même source, a été installé officiellement dans ses nouvelles fonctions.

Toutefois, le ministère de la communication ne donne aucune explication concernant ce changement. Pour rappel, Larbi Ouanoughi a été installé à la tête de l’ANEP, il y a seulement quelques mois. Rien n’indiquait qu’il allait être débarqué de la sorte.

Tout récemment, il avait fourni, dans une interview accordée à El Watan et El Khabar, des détails sur la manne publicitaire servie à des titres de la presse proches du pouvoir. Il avait aussi révélé la manne dont avait bénéficié le journal régional appartenant au fils de Gaïd Salah.

Larbi Ouanoughi avait affiché alors une volonté de mettre en œuvre une nouvelle politique de la gestion de cette agence. Que s’est-il passé ?

Continue Reading

Politique

Le député démissionnaire Khaled Tazaghart condamné à un an de prison ferme

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le député démissionnaire Khaled Tazaghart a été condamné ce dimanche à un an de prison ferme avec mandat de dépôt, indique le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi pour “incitation à attroupement”, “publications pouvant porter trouble à l’ordre public”, “violation des mesures du confinement sanitaire”, le procureur près le tribunal d’Akbou (Béjaia) avait requis un an de prison ferme et 100,000 DA d’amende.

Le prévenu a été arrêté samedi 26 septembre à 13h alors qu’il revenait de la marche de Kherrata qui s’est tenue le même jour. Il a par la suite été transféré au commissariat central de Béjaia où il a été placé en garde à vue.



Continue Reading

Politique

Bordj Bou Arreridj: Brahim Laalami condamné en appel à de la prison ferme et un million de DA d’amende

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le détenu Chems-Eddine Laalami dit Brahim a été condamné, en appel, ce dimanche par le tribunal de Bordj Bou Arreridj à 18 mois de prison ferme dans une affaire et à un an de prison ferme dans une autre, annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi dans six affaires au total pour “outrage à corps constitué”, “atteinte à un agent en plein exercice de ses fonctions”, “outrage à corps constitué par les moyens et des réseaux sociaux” et “diffamation”, entre autres, Brahim Laalami a également été condamné à une amende de 1 million de DA.

Pour rappel, Brahim Laalami a été condamné en première instance à 18 mois de prison ferme et une amende d’un million de DA d’amende.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR