Connect with us

Politique

Réunion du conseil des ministres: Les instructions de Tebboune

Avatar

Published

on

© DR | Le président de la République Abdelmadjid Tebboune

Le développement des activités sectorielles dans le cadre de la nouvelle approche socio-économique était au cœur des travaux du Conseil des ministres réunis, dimanche par visioconférence, sous la présidence du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale. Les travaux ont été sanctionnés par un communiqué dont voici la traduction APS:

“Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, dimanche 23 août 2020, la réunion périodique du Conseil des ministres qui s’est déroulée par visioconférence.

A l’entame des travaux, le Premier ministre a présenté un aperçu de l’action du Gouvernement durant la dernière quinzaine. Les ministres de la Numérisation et des Statistiques et des Transports ont, ensuite, présenté des exposés sur la relance et le développement des activités sectorielles dans le cadre de la nouvelle approche socio-économique. Le ministre délégué auprès du Premier-ministre, chargé de la micro-entreprise a, de son côté, présenté la stratégie à venir en matière d’emploi de jeunes et le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, un exposé sur le projet de réalisation de la Grande Mosquée d’Alger.

Après débat et approbation de ces exposés, le Président de la République a donné des instructions aux ministres concernés, sous la supervision du Premier ministre:

Secteurs de la Numérisation et des Statistiques:

Accélérer le processus de numérisation des secteurs et départements ministériels et assurer un raccordement entre ces derniers en vue de leur permettre d’échanger les données et de rattraper le retard enregistré en matière de numérisation de départements vitaux, appelés à fournir à l’Etat des indicateurs économiques dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle approche économique.

Exploiter la numérisation pour le recensement des richesses nationales, pour mieux connaitre nos potentialités et définir nos besoins, car, les statistiques disponibles ne sont pas souvent exacts, d’autant que la Numérisation et les Statistiques sont la base de toute stratégie efficiente et un outil facilitant sa mise en œuvre par le gouvernement.

Exploiter la Numérisation sur le terrain pour lutter contre la bureaucratie et la corruption et faire face aux manœuvres tendant à maintenir l’opacité dans la gestion de l’Economie nationale.

Trouver une solution définitive au problème de faiblesse du débit internet, définir les facteurs nuisibles et soumettre le dossier au Conseil des ministres si le besoin se fait sentir, le débit internet étant une condition essentielle pour l’aboutissement du processus de Numérisation et des Statistiques.

Le Président de la République a instruit le ministre de la Poste et des Télécommunications à l’effet de venir à bout, immédiatement, du problème de débit internet et élaborer un rapport détaillé sur ce dossier.

En ce qui concerne les Statistiques, le Président de la République a insisté sur:

Associer les Collectivités locales dans l’élaboration du réseau national des statistiques, pallier les lacunes par le recrutement d’agents spécialisés au niveau de toutes les institutions étatiques, y compris les communes aux fins de définir les potentialités et besoins à travers des chiffres détaillés aux niveaux local et central.

Utiliser les moyens de l’Etat pour la prise de vues aérienne et le cadastre en vue de disposer d’indicateurs précis.

Enfin, le Président de la République a chargé le ministère de tutelle de veiller à opérer une révolution en matière d’élaboration de statistiques précises et réelles, permettant de cristalliser la nouvelle approche socio-économique, loin des procédés classiques et de contrer toute forme de récupération politique et de désinformation de l’opinion publique.

Secteur des Transports:

Revoir le système des transports terrestre, maritime et aérien sur la base des critères de rentabilité et de qualité des prestations.

Soumettre à nouveau les dossiers des transports terrestre, maritime et aérien, un par un, au Conseil des ministres à partir de sa prochaine réunion.

Introduire l’utilisation du gaz liquéfié et l’électrification des trains et cesser toute acquisition de locomotives fonctionnant au gasoil.

Insister sur la nécessité de respecter les critères d’hygiène dans les gares ferroviaires et routières.

Le Président de la République a donné les orientations suivantes:

Accorder la priorité au développement du rail pour englober les quatre coins du pays jusqu’à Tamanrasset et au delà, Adrar et au delà, dans la perspective de la réalisation et de la mise en service du Port-centre d’El Hamdania, à même d’alléger la surcharge sur le trafic routier et baisser les coûts de transport des marchandises et des personnes.

Le Président Tebboune a ordonné, à ce sujet, d’intensifier les contacts avec le partenaire chinois et de soumettre une nouvelle fois et prochainement le dossier devant le Conseil des ministres.

Reconsidérer de manière globale le transport aérien et aller, si le besoin se fera sentir, à la création d’une compagnie aérienne nationale supplémentaire pour répondre à la demande, à travers une meilleure exploitation des aéroports intérieurs pour une rentabilité acceptable, et l’ouverture de nouvelles lignes internationales en vue de hisser les capacités de transport aérien national.

Reconsidérer le transport maritime par l’amélioration de la gestion des ports, l’ouverture de terminaux maritimes, la consolidation de l’actuel flotte maritime pour mettre un terme à la saignée des devises du fait des coûts élevés du fret, sachant que l’actuelle flotte ne couvre que 3% des marchandises importés.

Secteur des micro-entreprises et Emploi de jeunes:

S’écarter de la vision purement sociale de la place des micro-entreprises dans la construction d’un nouveau tissu économique, tout en leur accordant un intérêt et une dimension économiques en s’appuyant sur:

La création de zones d’activités économiques au profit des micro-entreprises englobant les différents métiers et professions.

L’accompagnement et l’orientation des entreprises, créées dans le cadre de l’ANSEJ, qui font face à des difficultés de gestion et de financement, en les assistants pour assurer leur intégration économique.

Le recours aux bureaux d’études régionaux pour la création de micro-entreprises, en leur assurant l’opportunité d’accéder au marché du travail.

La reconsidération et la redéfinition des micro-entreprises en fonction des besoins de la nouvelle approche économique, et l’élargissement du champ de participation d’une manière plus efficace de la femme dans le monde de l’entrepreneuriat.

La redynamisation de la coordination entre les micro-entreprises et les start-up, aux fins de l’obtention d’une faisabilité économique susceptible de participer à une plate-forme économique solide, à même de permettre d’atteindre, à l’horizon 2024, le chiffre de 1 million de micro-entreprises capables de contribuer à la création de la richesse nationale et d’emplois au profit d’une main œuvre jeune, qualifiée et formée.

Projet de la Grande Mosquée d’Alger:

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs et le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville ont été chargés, sous la supervision du Premier ministre, de mettre au point une conception pour la mise en place de deux instances, la première s’occupera de la gestion quotidienne et de l’entretien du Complexe, tandis que la seconde prendra en charge sa gestion religieuse et scientifique.

Dégager les affectations financières nécessaires, à partir du 1 novembre, et élaborer un projet de budget incluant les recettes de ce monument civilisationnel.

Par ailleurs, le Président de la République a exprimé sa satisfaction de sa visite d’inspection effectuée jeudi à la Grande Mosquée d’Alger et ses annexes, et adressé ses remerciements aux responsables du projet et aux compétences nationales qui avaient tenu compte, dans la réalisation de ce chef-d’oeuvre architectural et monument civilisationnel, religieux et culturel, ce que recèle l’Algérie d’authenticité, de diversité culturelle et de profondeur historique.

Le Conseil des ministres a, ensuite, approuvé trois (03) projets de décret présidentiel portant ratification de:

– Une Convention-cadre de coopération bilatérale avec la République islamique de Mauritanie dans le domaine de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, conclue à Alger le 20 décembre 2020.

– Un Mémorandum d’entente avec la République de Turquie dans le secteur des ressources en eau, signé à Alger le 9 octobre 2019.

– Un Mémorandum d’entente avec le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, portant ouverture d’une Ecole internationale britannique en Algérie, signé le 9 mars de l’année en cours.

Avant la levée de la réunion, le Président de la République a ordonné le Gouvernement, sous la supervision du Premier ministre, à l’effet de:

– Veiller à la mise en œuvre sur le terrain des décisions et recommandations de la Conférence national de relance socio-économique, tenue les 16 et 17 août, afin qu’elles ne restent pas de simples écrits, car, le sort du pays étant tributaire de la concrétisation de la nouvelle approche économique.

Dans ce sens, le Président Tebboune a chargé le Conseil national économique et social d’assurer le rôle de médiateur entre le Gouvernement et les opérateurs économiques, en s’érigeant en cellule de veille pour le suivi de la mise en œuvre.

– Présenter au Conseil des ministres, en l’espace d’un mois, une évaluation préliminaire de l’application de ces décisions et recommandations,  et lier la réalisation de chaque projet à un délai préalablement défini.

– Il a chargé les ministres des Finances, du Commerce et de l’Industrie d’identifier la nature du guichet unique, ses missions et sa géolocalisation pour être opérationnel dans trois mois au plus tard et ne s’occuper que des grands investissements.

– S’agissant des start-up, des micro-entreprises et celles ayant un caractère financier, le Président de la République a ordonné l’adoption du système de déclaration de projet dans une première étape afin de surmonter l’ensemble des obstacles qui anéantissent les initiatives créatrices…le registre de commerce sera retiré ultérieurement, une fois le projet entré dans la phase production, ce qui fera des jeunes porteurs de projets de véritables opérateurs économiques.

– Le Président de la République a accordé au ministre des Ressources en eau un délai d’une semaine pour trouver une solution définitive aux perturbations et suspensions de l’alimentation en eau dans certaines wilayas”.

Politique

En solidarité avec le bâtonnier d’Alger : Les avocats vont boycotter les audiences pendant une semaine

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Les avocats d’Alger ont décidé de boycotter , pendant une semaine à compter de dimanche, toutes les audiences qui se dérouleront à la Cour d’Alger et les instances judiciaires qui y relèvent. Un sit-in se tiendra dimanche devant la Cour d’Alger.

La décision a été dictée par le Conseil de l’ordre des avocats d’Alger et intervient après “l’humiliation” qu’a subi jeudi le bâtonnier d’Alger, Abdelmadjid Sellini.

En effet ce dernier, a eu, selon plusieurs avocats, une altercation avec un juge. Abdelmadjid Sellini aurait demandé le report de l’audience du procès en appel de l’affaire sovac qui s’est déroulée pendant plusieurs heures en raison de la “fatigue” mais, en vain. Le juge aurait même demandé aux agents de la Police d’évacuer le bâtonnier de la salle d’audience.

Abdelmadjid Sellini, suite à cette altercation, a eu un malaise et a été évacué à l’hôpital.

Le bâtonnier a quitté l’hôpital ce vendredi matin. Le conseil de l’ordre des avocats, qui a mal digéré cette “humiliation” a tenu une reunion plutôt aujourd’hui. La réunion a été sanctionnée par la décision de boycotter les audiences mais aussi de tenir un sit-in dimanche 27 septembre devant la Cour d’Alger. Tous les avocats sont invités à y prendre part.

Continue Reading

Politique

Promulgation “prochaine” d’un texte de loi contre l’enlèvement

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Belkacem Zeghmati, ministre de la justice

Un texte de loi contre l’enlèvement devra être prochainement promulgué, a annoncé ce vendredi le ministre de la Justice, Garde des Sceaux Belkacem Zeghmati, lors d’une visite de travail et d’inspection à la wilaya d’Oran.

Selon le ministre, le texte de loi, qui est en cours d’élaboration, propose des peines allant de cinq ans de prison à la perpétuité en cas d’assassinat, en plus d’une amende qui atteindra les deux millions de dinars contre les auteurs d’enlèvement.

Le ministre a également noté qu’Abdelmadjid Tebboune a instruit la préparation dudit texte de loi en août dernier afin de “garantir la sécurité du citoyen”.

Belkacem Zeghmati a, en outre, indiqué que de nombreux ateliers sont ouverts actuellement dans le secteur de la justice tandis que plusieurs texte de loi sont en cours de révision dont la loi anti-corruption.

Continue Reading

Politique

Mohcine Belabbas à propos de la levée d’immunité parlementaire: “Il y a une cabale politique contre le RCD”

Melissa NAIT ALI

Published

on

Le président du RCD, Mohcine Belabbas réagit à la demande de la levée de son immunité parlementaire introduite, jeudi, par le ministre de la justice, Belkacem Zeghmati, auprès du bureau de l’APN.

Serein, il affirme que cette procédure s’inscrit dans le cadre des pressions exercées contre le parti, qui se multiplient depuis plusieurs mois déjà.

« Je n’ai pas encore les détails. J’ai appris cette affaire sur les réseaux sociaux. Je suppose qu’elle concerne le même dossier pour lequel j’ai été convoqué en été dernier par la gendarmerie nationale. Je n’ai pas attendu la demande de la levée parlementaire pour répondre aux convocations et répondre, volontairement, aux questions de la gendarmerie », a-t-il expliqué.


Intervenant lors d’un point de presse animé, en marge de la réunion du conseil national du parti qui s’est tenue finalement au siège national après le refus de l’administration d’accorder l’autorisation pour son organisation à l’hôtel Riadh d’Alger, il dénonce une « câble politique contre le parti ».

« Cette question sera examinée par le conseil national du RCD. Car ce n’est pas Mohcine Belabbas en tant que personne qui est visé, mais le président du parti. Il y a une cabale politique contre ce parti. C’est une affaire politique », lance-t-il.
L’orateur rappelle ensuite les différentes attaques ayant ciblé le RCD, ces derniers mois, dont l’interdiction de sa réunion publique et l’introduction de cette demande de levée de l’immunité parlementaire.

« Il y a toujours une coïncidence entre les positions exprimées par le RCD et les réactions du pouvoir. Cette fois-ci, ils ont attendu la veille de la réunion du conseil national pour tenter de l’influencer. Vous avez tous suivi comment ils ont sorti, durant les mois précédents, d’autres affaires, dont celle des psychotropes et la location du siège nationale. Mais à chaque fois, ils reculent. Il semble qu’ils veulent nous dire qu’il faut arrêter vos déclarations pour qu’ils arrêtent les attaques contre le RCD. Nous sommes, en tout cas, prêts à tout », déclare-t-il.

Jusqu’à aujourd’hui, Mohcine Belabbas n’a pas encore pris de décision concernant le renoncement à son immunité ou son maintien. Il devra être convoqué par la commission des affaires juridique de l’APN pour lui expliquer les dessous de cette affaire. S’il refuse de renoncer à son droit, la question sera soumise au vote des députés.

Pour rappel, hier après-midi, rappelons-le, le bureau de l’APN a annoncé avoir reçu deux demandes de levée de l’immunité parlementaire de la part du ministre de la justice qui ont été transférée à la commission des affaires juridiques de l’Assemblée pour être traitées. Aussitôt, les noms des députés concernés ont été révélés par certains médias, en évoquant celui du président du RCD Mohcine Belabbas ainsi l’ancien ministre des ressources en eau et député du FLN, Abdelkader Ouali.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR