Suivez-nous

Politique

Répression de la marche de vendredi à Oran : Le RCD dénonce et condamne

Le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) dénonce la violente répression de la marche de vendredi à Oran. « Au moment où le pouvoir de fait s’affairait au montage, avant l’annonce des résultats, de sa mascarade électorale, les citoyens d’Oran subissaient une violence inouïe de la part des services de sécurité.

Melissa NAIT ALI

Publié

le

Au lendemain du dépôt de la candidature à la présidentielle du 18 avril prochain du président sortant Abdelaziz Bouteflika, le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) apporte une réponse des plus cinglantes au système algérien «autiste».
©DR| Mohcine Belabbas, Président du RCD

«Sortis dans des manifestations pacifiques, la répression n’a épargné ni les enfants, ni les femmes, ni les vieillards. Des dizaines d’entre eux ont été parqués, matraqués, humiliés par des insanités et asphyxiés par des bombes lacrymogènes jusque dans les cages d’escaliers », précise le parti dans un communiqué rendu publique aujourd’hui.

Selon le RCD, « l’acharnement des services de sécurité ne peut être expliqué que par le rejet pacifique des citoyens de la wilaya d’Oran comme ceux des autres villes du coup de force de l’état major de l’armée contre la volonté populaire ». « Les Algériens, qui continuent à se mobiliser pacifiquement depuis maintenant dix mois contre un pouvoir illégitime et qui viennent d’administrer une cinglante défaite à ce dernier, ne sauraient abdiquer dans leur conquête de liberté et de leur souveraineté », précise la même source.

 Le RCD, lit-on dans le même communiqué, « dénonce et condamne avec force ces violences d’un autre temps et appelle à la solidarité active en ces moments de folie étatique contre le peuple ». « Il (le RCD ndlr) se tient aux côtés des victimes et de leurs familles et appelle à la cessation des provocations et la libération des personnes interpellées », ajoute-t-on dans le même document, signé par Atmane Mazouz, secrétaire national chargé à la communication.

Politique

Abdelmadjid Tebboune s’engage à régler les revendications des retraités de l’armée

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune en visite au ministère de la Défense nationale

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a effectué aujourd’hui, mardi 28 janvier, une visite au siège du ministère de la Défense nationale. Chef suprême des Forces armées et ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune a présidé une séance de travail à laquelle ont assisté les principaux responsables de l’Armée.

Dans sa quête de dialogue et d’une sortie de la crise à laquelle fait face le pays depuis bientôt un an, le chef de l’Etat a affirmé que « les revendications des retraités et des blessés de l’armée seront prises en charge pour fermer ce dossier définitivement », dans son discours prononcé à partir des Tagarins.

Véritable casse-tête auquel ont fait face les gouvernements précédents, le cas des retraités de l’Armée n’a pu connaître de solutions concrètes à ses revendications, sociales majoritairement.

Le nouveau locataire d’El-Mouradia, s’est engagé à régler définitivement ce dossier. Est-ce la fin du calvaire de cette frange de la société ?    

Lire la suite

Politique

Le décret de nomination de Saïd Chengriha comme chef d’état-major par intérim, publié au JO

Avatar

Publié

le

© DR | Le général-major Saïd Chengriha nommé en qualité de chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) par intérim

Le décret présidentiel signé le 9 janvier portant nomination du général-major Saïd Chengriha au poste de chef d’état-major par intérim de l’Armée nationale populaire (ANP) a été publiée ce mardi au dernier Journal officiel.

“Par décret présidentiel du 13 Joumada El Oula 1441 correspondant au 9 janvier 2020, le Général-major : Saïd Chengriha, commandant des forces terrestres, est chargé d’assurer, à compter du 23 décembre 2019, l’intérim de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire“, est-il écrit.

Le décret mentionne que “l’intérim n’exclut pas le plein exercice des prérogatives de la fonction de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire”.

Lire la suite

Politique

Tebboune préside une séance de travail au siège du ministère de la Défense nationale

Avatar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune, candidat à la présidentielle du 12 décembre 2019 (archives)

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, effectue, ce mardi, une visite au siège du ministère de la Défense nationale au cours de laquelle il préside une séance de travail, rapporte l’agence officielle.

Abdelmadjid Tebboune a été accueilli par le chef d’Etat-major, vice-ministre de la Défense, Saïd Chengriha accompagné du secrétaire général du ministère de la Défense nationale, des commandants des Forces, de la Garde républicaine, de la Gendarmerie nationale et du commandant de la la 1ère Région militaire, ajoute la même source.

Lire la suite

Tendances