Connect with us

Politique

Répression de la marche de vendredi à Oran : Le RCD dénonce et condamne

Le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) dénonce la violente répression de la marche de vendredi à Oran. « Au moment où le pouvoir de fait s’affairait au montage, avant l’annonce des résultats, de sa mascarade électorale, les citoyens d’Oran subissaient une violence inouïe de la part des services de sécurité.

Melissa NAIT ALI

Published

on

©DR| Mohcine Belabbas, Président du RCD

«Sortis dans des manifestations pacifiques, la répression n’a épargné ni les enfants, ni les femmes, ni les vieillards. Des dizaines d’entre eux ont été parqués, matraqués, humiliés par des insanités et asphyxiés par des bombes lacrymogènes jusque dans les cages d’escaliers », précise le parti dans un communiqué rendu publique aujourd’hui.

Selon le RCD, « l’acharnement des services de sécurité ne peut être expliqué que par le rejet pacifique des citoyens de la wilaya d’Oran comme ceux des autres villes du coup de force de l’état major de l’armée contre la volonté populaire ». « Les Algériens, qui continuent à se mobiliser pacifiquement depuis maintenant dix mois contre un pouvoir illégitime et qui viennent d’administrer une cinglante défaite à ce dernier, ne sauraient abdiquer dans leur conquête de liberté et de leur souveraineté », précise la même source.

 Le RCD, lit-on dans le même communiqué, « dénonce et condamne avec force ces violences d’un autre temps et appelle à la solidarité active en ces moments de folie étatique contre le peuple ». « Il (le RCD ndlr) se tient aux côtés des victimes et de leurs familles et appelle à la cessation des provocations et la libération des personnes interpellées », ajoute-t-on dans le même document, signé par Atmane Mazouz, secrétaire national chargé à la communication.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR