Connect with us

Politique

REPORTAGE | Khaled Drareni, le prix de la liberté

Published

on

“Khaled Drareni, le prix de la liberté”, un reportage réalisé par Interlignes, revient sur l’affaire du journaliste incarcéré devenu, depuis mars dernier, symbole pour le combat de la liberté de la presse en Algérie.

Dans ce reportage de 47 minutes, avocats, militants et journalistes reviennent sur l’arrestation, l’incarcération et la condamnation de Khaled Drareni. Tous dénoncent “une détention arbitraire” et “un dossier purement politique”.

L’affaire du journaliste est née le 7 mars dernier soit le jour de son arrestation à Alger centre où il couvrait une manifestation populaire. Il a été libéré trois jours après et placé sous controle judiciaire.

Cependant sa liberté a été de courte durée. La procédure de controle judiciaire ordonnée à son encontre le 10 mars dernier a été remplacée par un mandat de dépôt. Le 29 mars Khaled Drareni est placé en détention à la prison d’El Harrach. Il a été transféré au bout de deux jours à la prison de Koléa, il y est depuis.



Le 03 août Khaled Drareni est jugé par le tribunal de Sidi M’hamed pour “atteinte à l’unité nationale” et “incitation à attroupement non armée” auprès des deux activistes Samir Belarbi et Slimane Hamitouche.

Le tribunal de Sidi M’hamed rend son verdict le 10 août et condamne Khaled Drareni à trois ans de prison ferme et ses co-inculpés à deux ans de prison dont quatre mois ferme. Il ont été jugés en liberté, étant relâchés le 02 juillet.

Les trois ont été re-jugés en appel le 8 septembre dernier. Le 15 du même mois, jour du rendement du verdict, Samir Belarbi et Slimane Hamitouche sont condamnés à quatre mois de prison ferme, Khaled Drareni est condamné à deux ans de prison ferme.


Sa condamnation a été un vrai choc pour la presse algérienne mais pas que. Plusieurs ONG et journalistes réclament sa libération à l’échelle internationale.

Son pourvoi en cassation introduit suite au verdict prononcé à l’issue du procès en appel sera examiné le 25 février par la Cour suprême.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR