Connect with us

Société

Rénovation des quartiers anciens : l’Algérie sollicite l’expertise française

Avatar

Published

on

C’est une “première” pour la France. L’Agence française de développement (AFD) financera pendant deux ans une intervention opérationnelle de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine française (ANRU) en Algérie pour accompagner la rénovation des quartiers anciens dégradés, a annoncé l’AFD ce mardi dans un communiqué.

“En réponse à une demande émise par les autorités algériennes, l’Agence française de développement a fait de la rénovation des tissus urbains dégradés un axe phare de sa coopération avec l’Algérie”, précise l’agence dans son communiqué.
 
« Les retours d’expérience et les échanges devaient permettre de comprendre les difficultés rencontrées par les acteurs algériens pour intervenir sur ces quartiers et d’identifier des pistes de travail pour les surmonter, explique Nina Hadji, chargée de mission développement urbain à l’AFD citée par le communiqué ajoutant qu‘à “la suite de cette rencontre, le ministère algérien de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville (MHUV) a sollicité une intervention plus soutenue de l’ANRU“.

L’agence explique, dans ce contexte, que “L’Algérie a subi une urbanisation rapide, massive et disparate. S’y côtoient des constructions modernes et planifiées, des ensembles auto-construits, spontanés et des quartiers anciens, datant de la fin du XIXe siècle au début des années 1970. Le bâti de ces derniers est aujourd’hui lourdement dégradé. Un tiers du parc immobilier algérien est concerné et près de 20% des logements de la wilaya d’Alger (collectivité territoriale)”, explique l’AFD.

Le gouvernement algérien souhaite, selon la même source “enrayer cette dégradation et dévalorisation progressives du patrimoine urbain. Une convention de financement signée par l’AFD et l’ANRU le 21 janvier 2020 devrait accroître ses capacités à y parvenir”.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR