Connect with us

Economie

Renault Algérie : 1300 employés mis au chômage

Published

on

La facture d'importation des collections CKD destinées à l'industrie de montage des véhicules de tourisme a atteint près de 3 milliards de dollars en 2018 contre 1,67 milliard de dollars en 2017, a appris l'APS auprès du Centre national des transmissions et du système d'information des Douanes (Cntsid).
© DR | Usine de montage de voitures Algérie

L’usine de montage automobile Renault Algérie de Oued Tlélat (Oran) a officiellement suspendu son activité jusqu’à nouvel ordre. 1300 salariés seront donc mis au chômage technique, rapporte le quotidien Liberté citant une source de Renault Algérie.

Les raisons qui ont conduit à cette décision sont liés à la suspension des importations des kits destinés au montage de véhicules, décidé par le gouvernement pour réduire la facture des importations. “Cette décision intervient après l’arrêt des importations des kits SKD/CKD destinés au montage automobile”, précise la même source.

Et d’ajouter : “en l’absence de visibilité, l’usine a dû fermer ses portes en attendant la publication d’un nouveau cahier des charges qui, d’après le gouvernement, sera probablement prêt d’ici au mois d’avril prochain”.

La fermeture de l’usine durera entre 45 et 60 jours, selon la même source précisant au passage que les difficultés de l’entreprise ne datent pas d’aujourd’hui.

L’usine est à l’arrêt étant donné qu’il n’y a rien à produire vu que les importations des kits SKD/CKD ne sont pas autorisés, précise-t-on soulignant que 1300 employés seront mis au chômage technique.

La même source indique tout de même que les salariés percevront leurs salaires pendant cette période.

“Renault Algérie ne peut pas prendre en charge ces commandes pendant que l’usine est à l’arrêt”, explique la même source. L’entreprise a proposé deux solutions à ses clients ; ceux qui voudraient se faire rembourser encaisseront leurs chèques dans un délai ne dépassant pas les 72 heures sans aucune incidence sur la totalité du prix versé, tandis que les clients désireux de maintenir leurs commandes devront le confirmer auprès de leurs concessionnaires.

Cette fermeture confirme la situation lamentable dans laquelle se démêlent les différentes filiales de montages en Algérie. Pour rappel le fabriquant de l’électroménager Condor avait remis au chômage quelques 1000 salariés pour cause de la suspension de l’importation des kits de montage.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR