Connect with us

Politique

Réduction de visas pour les algériens: L’ambassadeur de France à Alger convoqué

Published

on

© DR| Ministère des Affaires Etrangères.

Le secrétaire général du ministère des Affaires Étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Rachid Chakib Kaid, a convoqué l’ambassadeur de France en Algérie pour lui notifier « la protestation formelle du gouvernement algérien » suite à la décision de la France de réduire les visas pour les algériens.

Il s’agit pour la diplomatie algérienne d’une « décision unilatérale du Gouvernement français affectant négativement la qualité et la fluidité de la circulation des ressortissants algériens à destination de la France ».

« Cette décision qui est intervenue sans consultation préalable avec la partie algérienne comporte l’anomalie rédhibitoire d’avoir fait l’objet d’un tapage médiatique générateur de confusion et d’ambiguïté quant à ses motivations et à son champ d’application », a indiqué le communiqué du ministère des Affaires Étrangères.

« Rachid Chakib Kaid a mis en évidence la place centrale de l’élément humain dans la relation algéro-française et souligné la nécessité d’une gestion équilibrée, transparente et conforme aux instruments juridiques bilatéraux et universels du phénomène des mobilités des personnes », a ajouté le communiqué.

D’après la même source, Rachid Chakib Kaid a fait savoir à son interlocuteur que l’Algérie « déplore cet acte malencontreux qui frappe de précarité et d’incertitude un domaine sensible de coopération postulant la confiance ainsi que le respect de la dignité des personnes humaines et des engagements pris par les deux gouvernements ».

Pour rappel, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a annoncé mardi la décision du Président français Emmanuel Macron de réduire de 50% les visas accordés aux algériens et aux marocains et de 30% les visais accordés aux tunisiens.

“La décision a été rendue nécessaire par le fait que ces pays n’acceptent pas de reprendre ces ressortissants que nous ne souhaitons pas et que nous ne pouvons pas garder en France”, avait justifié Gabriel Attal.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR