Politique

Reçu par Tebboune, le FFS demande la libération des détenus et l’ouverture du champ médiatique

Published

on

Une délégation du parti du Front des Forces Socialistes (FFS) a été reçue en audience ce dimanche par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Plusieurs sujet ont été abordés dont la libération des détenus d’opinion et l’ouverture du champ politique et médiatique, révèle un communiqué du parti.

“Une délégation du Front des forces socialistes, composée de Hakim Belacel, membre de l’instance présidentielle et de Youcef Aouchiche, premier secrétaire national, a rencontré le Président Abdelmadjid Tebboune à sa demande”, a indiqué un communiqué du FFS rendu public à l’issue de cette rencontre.

“Au cours de ces entretiens, nous avons appelé le président à la nécessité de prendre des mesures politiques fortes qui rétabliraient la confiance des algériennes et algériens et apporteraient une réelle volonté politique pour amener le changement souhaité”, a ajouté le communiqué.

Parmi les mesures urgentes, le FFS cite la libération des détenus d’opinion, l’ouverture du médiatique et politique, la levée de toutes les restrictions à l’exercice des libertés fondamentales, individuelles et collectives, la protection des droits de l’Homme ainsi que l’arrêt du harcèlement contre les militants et militantes politiques, les associations et les syndicalistes.

Dialogue national

La délégation du FFS a également exprimé, selon le même document, sa conviction que “seul un dialogue politique sérieux, responsable et transparent visant à construire un consensus national permettra le renforcement du front interne pour contrecarrer toute tentative externe ou interne portant atteinte à la souveraineté nationale du pays et à l’unité du peuple algérien, ainsi que pour faire face aux grandes difficultés et défis économiques, sociaux et financiers qui nous attendent”.

Dans ce sens, la délégation dit avoir présenté au Président de la République une initiative politique pour organiser un accord national “qui vise à rassembler toutes les forces vives de la nation afin d’établir les règles morales et politiques pour instaurer le changement et construire un état de droit et la démocratie”. Elle a souligné “la nécessité de développer une vision d’avenir pour le pays afin de répondre aux aspirations démocratiques légitimes de notre peuple”.

La délégation dit également avoir mis en garde contre une “autre réticence populaire” dans le cas où “les revendications populaires ne seraient pas satisfaites et que de nouvelles élections se dérouleraient dans une atmosphère de tension et de préjudice aux libertés politiques”.

Rentré au pays vendredi après plusieurs semaines d’hospitalisation en Allemagne, Abdelmadjid Tebboune a reçu ce dimanche une délégation du Front des forces socialistes (FFS) composée du Premier secrétaire national, Youcef Aouchiche et du membre de l’instance présidentielle du parti, Hakim Belacel. Il a également reçu le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri et le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini.

Samedi, Abdelmadjid Tebboune a reçu Abdelkader Bengrina, président du Mouvement El Bina, Djilali Sofiane de Jil Jadid et Abdelaziz Belaid du parti du Front El Mostakbel.

Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Exit mobile version