Connect with us

Monde

Reconduit à la tête de l’ONU, Guterres s’engage à “reconstruire la solidarité et la confiance” entre les Etats

Published

on

© DR | Antonio Guterres, SG de l'ONU

Nommé vendredi pour un deuxième mandat de cinq ans, au poste de secrétaire général des Nations unies, l’ex-Premier ministre portugais Antonio Guterres, s’est engagé à “reconstruire la solidarité et la confiance” entre les Etats pour “répondre aux problèmes mondiaux”.

“Des nombreuses leçons que nous avons apprises, la plus importante est que seuls nous ne pouvons rien faire. La leçon la plus importante est que nous devons reconstruire la solidarité et la confiance” entre les Etats, a dit M. Guterres, lors d’une conférence de presse après la cérémonie de sa reconduction.

Guterres s’est engagé ainsi à “faire tout ce qui est en son pouvoir pour consacrer la confiance entre les Etats membres, grands et petits et rendre l’impossible possible”.
“En ce qui concerne mon propre rôle, j’ai toujours considéré, tout au long de ma vie, la fonction publique comme étant un service, dont la forme la plus authentique est de servir les gens et la planète”, a-t-il ajouté.

“Permettez-moi de répéter ce que j’ai dit lors de précédentes occasions, je suis au service de tous les Etats membres sur un même pied d’égalité, et sans avoir un autre programme de travail que celui consacré dans la Charte des Nations Unies”, a-t-il souligné auparavant devant les 193 pays membres.

Et d’ajouter: “Je me réjouis de poursuivre une coopération étroite avec vous tous dans les années à venir, afin de préserver la dignité humaine fondée sur notre diversité et notre richesse, car les libertés ne peuvent être garanties que par une action commune”.

Evoquant la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, le patron de l’ONU dont le mandat actuel prend fin le 31 décembre 2021, a souligné: “Notre plus grand défi – qui est en même temps notre plus grande opportunité – est d’utiliser la crise pour renverser la situation, pivoter vers un monde qui tire des leçons, qui promeut une reprise juste, verte et durable et qui montre le chemin via une coopération internationale accrue et efficace pour répondre aux problèmes mondiaux”.

“Franchir cette étape demandera un effort réel pour renforcer ce qui fonctionne et du courage pour tirer les leçons de ce qui ne fonctionne pas. Cela nécessite que nous fassions de la prévention et de la préparation – au sens large du terme – une priorité de premier plan du système international”, a ajouté Antonio Guterres, en fonctions depuis 2017.

Le chef de l’ONU a prêté serment lors d’une cérémonie à laquelle a assisté le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, premier chef d’Etat à franchir les portes de l’ONU depuis plus d’un an de pandémie.

Au préalable, l’Assemblée générale avait approuvé par acclamation et sans vote une résolution prolongeant le mandat de cinq ans d’Antonio Guterres.

C’est ce qui ressort de la déclaration du président de l’Assemblée générale des Nations unies, l’ambassadeur Volkan Bozkir, lors de la session tenue pour le vote sur la résolution portant sur le renouvellement de la candidature d’Antonio Guterres, pour un second mandat en tant que secrétaire général des Nations unies .

Bozkir a déclaré: “Guterres a remporté par acclamation le poste de secrétaire général des Nations unies, pour un deuxième mandat de cinq ans à partir de début janvier prochain”.

Le Conseil de sécurité de l’ONU, à la décision cruciale dans le processus de nomination, avait donné le 8 juin sa bénédiction à la reconduction de l’ex-Premier ministre portugais, 72 ans, ancien Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés entre 2005 et 2015.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR