Connect with us

Politique

Reconduction du confinement jusqu’au 29 avril 2020

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© DR | extension du confinement partiel à toutes les wilayas

Le dispositif de confinement a été reconduit de dix (10) jours, soit jusqu’au 29 avril 2020, indique samedi un communiqué des services du Premier ministre relayé par l’agence officielle APS.

“En application des directives de Monsieur Abdelmadjid Tebboune, Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz Djerad a reconduit pour une période supplémentaire de dix (10) jours jusqu’au 29 avril 2020, le dispositif actuel de confinement ainsi que l’ensemble des mesures préventives qui l’accompagnent”, précise le communiqué.

La même source rappelle que le dispositif en vigueur concerne “le confinement total pour la wilaya de Blida, le confinement partiel à partir de 15h00 jusqu’au lendemain à 07h00 du matin pour neuf (09) wilayas: Béjaïa, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Sétif, Médéa, Oran, Tipasa et Ain Defla, et le confinement partiel à partir de 19h00 jusqu’au lendemain à

07h00 du matin pour les 38 wilayas restantes”.

Le Premier ministre “rappelle de nouveau, la nécessité de respecter les règles préventives édictées en matière de confinement, de distanciation sociale et de mesures d’hygiène qui demeurent dans la situation actuelle les seules barrières de prévention à même de stopper la propagation du Coronavirus COVID-19”, ajoute le communiqué.

Il prévient, en outre, que le “non-respect de ces règles influera dangereusement sur la trajectoire de cette épidémie jusque-là contenue, car il a été prouvé l’existence d’une forte corrélation entre la propagation du COVID-19 et les négligences liées au comportement des citoyens”.

“Conscients des impacts économiques et sociaux du confinement, les pouvoirs publics aspirent à ce que la présente reconduction des mesures prises permette de conforter les efforts déjà entrepris en vue d’endiguer cette épidémie. Cependant, cela ne sera possible que si les citoyens adhérents fortement à la discipline générale exigée par la situation”, relève la même source.

“C’est la raison pour laquelle la vigilance citoyenne ainsi que l’esprit de responsabilité individuelle et collective constituent les seuls remparts possibles face à cette épidémie, qui permettront l’allégement des mesures de confinement”, précise le communiqué.

Politique

Timimoun: Yasser Kadiri à nouveau interpellé

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’ancien détenu Yasser Kadiri a de nouveau été interpellé ce lundi matin par la police de Timimoun, wilaya d’Adrar, alerte le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Les raisons de son interpellation sont pour l’instant inconnues mais, Yasser Kadiri se trouve au niveau du commissariat de Timimoun.

Yasser Kadiri a été condamné en appel en septembre dernier, avec l’activiste Ahmed Sidi Moussa, à 18 mois de prison sans mandat de dépôt assortis d’une amende de 100,000 DA.

Poursuivis pour “atteinte à la personne du président”, “atteinte à l’unité nationale” et “diffusion de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national“, les deux activistes du Hirak ont été condamnés en première instance, le 22 juillet, à six mois de prison dont trois mois ferme et trois avec sursis assortis d’une amende de 50.000 DA.

Placés sous mandat de dépôt le 05 mai par le tribunal de Timimoun, les deux détenus ont quitté la prison le 05 août après avoir purgé leur peine.

Continue Reading

Politique

Boumerdes : le dossier de Hamza Djaoudi renvoyé devant le tribunal correctionnel

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le dossier du détenu Hamza Djaoudi a été renvoyé ce lundi par la chambre d’accusation de la Cour de Boumerdes devant le tribunal correctionnel après avoir relaxé le détenu de l’accusation “atteinte au moral des troupes de l’armée”, selon ses avocats.

Hamza Djaoudi est donc désormais poursuivi pour : “outrage à corps constitué”, “atteinte à la personnes du président de la République”, “publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national”, et “incitation à attroupement non armé”, selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Pour rappel, Hamza Djaoudi a été placé sous mandat de dépôt le 18 juin dernier après avoir été arrêté le 16 juin devant son domicile puis placé en garde-à-vue. La date de son procès n’est pas encore programmée.

Il est à rappeler que Hamza Djaoudi, jeune capitaine de la marine marchande, a été arrêté une première fois le 22 août 2019 à Alger. Il a été placé sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach le même mois pour avoir dénoncé le monopole de la société DP World dans la gestion des ports algériens, selon ce qu’a été rapporté par le quotidien francophone El Watan.

Jugé puis condamné à un an de prison dont 8 mois avec sursis, le détenu a quitté la prison le jour du verdict de son procès, le 31 décembre, après avoir purgé sa peine de quatre mois de prison ferme.

Continue Reading

Politique

Expulsion d’étrangers radicalisés: Gérald Darmanin la semaine prochaine à Alger

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin effectuera à compter de dimanche prochain une visite officielle de deux jours en Algérie pour évoquer l’expulsion de “ressortissants radicalisés en situation irrégulière”, et ce, après la décapitation vendredi soir d’un enseignant d’histoire à Paris, selon Europe 1.

La visite du ministre français en Algérie interviendra après celle effectuée au Maroc, celle-ci a d’ailleurs été interrompue par l’attentant terroriste, et avant sa visite en Tunisie.

En effet, Gérald Darmanin s’est rendu au Maroc la semaine dernière pour parler du problème des mineurs isolés mais aussi pour demander à Rabat de récupérer “neuf de ses ressortissants radicalisés en situation irrégulière”, selon les informations d’Europe 1.

Selon la même source, le responsable français compte aborder le même sujet dimanche et lundi prochain à Alger puis la semaine suivante en Tunisie. Comme à Rabat, Gérald Darmanin sera accompagné à chaque visite par le patron de la DGSI.

Le ministre français avait annoncé en début octobre une visite prochaine au Maghreb sans donner de date précise. Cette visite qui avait pour but de traiter la question des migrants mineurs en France a donc été accélérée par la décapitation vendredi dans la région parisienne d’un professeur de collège par un réfugié tchétchène de 18 ans.

Il faut noter que ces visites entrent dans son programme d’expulser dans les prochaines heures de “231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste”. Toujours selon Europe 1, l’opération concerne 180 personnes actuellement en prison et 51 autres en liberté qui devront être arrêtées dans les prochaines heures.








Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR