Connect with us

Politique

RCD: l’escalade dans la répression “renseigne sur la panique du régime”

Dénonçant la répression policière qui ont ciblés les manifestants ce mardi lors de la 33e marche des étudiants contre le système, notamment, à Alger et à Bordj Bou Arreridj, le RCD estime que “cette escalade renseigne sur la panique du système et son incapacité à asseoir un dialogue pour sortir le pays de la crise actuelle”.

Avatar

Published

on

© Interlignes | Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat

 

“Des marches pacifiques hebdomadaires des étudiants viennent d’être réprimées brutalement par la police, notamment à Alger et Bordj-Bou Arreridj. Des dizaines d’arrestations parmi les manifestants et de nombreux blessés ont été enregistrés”, relève le RCD dans un communiqué rendu public ce mardi.

Le parti souligne que “face à la détermination de la communauté universitaire à continuer la mobilisation jusqu’au départ du système et de ses symboles, le pouvoir recourt, une fois de plus, à la violence”.

“Cette escalade renseigne sur la panique du régime et son incapacité à asseoir un dialogue pouvant sortir le pays d’une crise que seul le peuple algérien peut dénouer par son choix souverain en dehors des agendas déclarés ou cachés du vice-ministre”, estime le RCD.

Le parti dénonce dans la foulée “l’usage de la violence contre des manifestants pacifiques et exige la libération de toutes les personnes interpellées par les forces de répression.il renouvelle son appel à la libération sans condition de tous les détenus d’opinion”, appelant les Algériens “à demeurer mobilisés et à intensifier et diversifier les luttes pacifiques pour l’avènement d’une transition démocratique”.

Politique

Cour d’Alger: nouveau report du procès en appel d’Ali Haddad

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |Le procès d'Ali Haddad et Mourad Oulmi reporté au 11 mai

Le procès en appel d’Ali Haddad, qui devait s’ouvrir ce dimanche à la cour d’Alger, a été reporté une nouvelle fois à la demande des avocats au 27 septembre.

Condamné en première instance à 18 ans de prison ferme et 8 millions de DA d’amende le prévenu principal, Ali Haddad, implique avec lui les deux anciens Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia. Ces deux derniers ont été condamnés à 12 ans de prison ferme et 1 million de DA d’amende chacun.

D’autres anciens hauts-responsables sont aussi poursuivis dans cette affaire dont l’ancien ministre de l’industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, qui été condamné, en contumace, à 20 ans de prison ferme et 1 million de DA d’amende.

Les prévenus sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation en lien avec la corruption, dont “obtention, en violation de la législation, de privilèges, d’avantages et de marchés publics”, “dilapidation de deniers publics”, et “conflits d’intérêts”.

Notons, par ailleurs, qu’Ali Haddad a été transféré, en août, de la prison d’El Harrach à Alger vers la prison de Tazoult à Batna. Ahmed Ouyahia a été transféré de la prison de Koléa vers celle d’Abadla dans la wilaya de Béchar tandis qu’Abdelmalek Sellal a été transféré de la prison de Koléa à celle d’El Ménéa à Ghardaia.

Continue Reading

Politique

Sabri Boukadoum dépêché au Mali

Meriem Nait Lounis

Published

on

© DR |

Le ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a été dépêché par le président Tebboune à Bamako au Mali ce dimanche, rapporte un communiqué du ministère des affaires étrangères.

Le communiqué précise que cette visite s’inscrit dans le cadre des “relations fraternelles, d’amitié et de coopération” qui relient les deux pays.

“Le ministre aura une série d’entretiens avec plusieurs interlocuteurs maliens et internationaux sur la situation au Mali”, ajoute la même source.

Pour rappel, c’est la deuxième visite du ministre au Mali en l’espace de moins d’un mois après celle du 28 août.

Continue Reading

Politique

Un terroriste abattu à Jijel

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Un détachement de l’Armée Nationale Populaire (ANP) a abattu un terroriste, ce dimanche, lors d’une opération de fouille et de ratissage à la wilaya de Jijel, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale tout en précisant que l’opération est toujours en cours.

“Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée Nationale Populaire a abattu un (01) terroriste, ce matin du 20 septembre 2020, lors d’une opération de fouille et de ratissage à Oued Djendjen dans la localité d’Amssif à l’est de la commune de Taxena, wilaya de Jijel en 5e Région Militaire”, indique le communiqué.

“Cette opération, toujours en cours, a permis de récupérer un (01) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, deux (02) chargeurs garnis et d’autres objets”, précise le communiqué.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR