Connect with us

Politique

RAJ : “les conditions pour la reprise des grandes manifestations citoyennes ne sont pas réunies”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Manifestation du Hirak à Alger

Après les appels lancés ces derniers jours pour reprendre les marches populaires à partir du 19 juin, l’association Rassemblement action jeunesse (RAJ) a considéré, dans un communiqué rendu public ce jeudi, que “les conditions pour la reprise ne sont pas réunies” tout en appelant à la vigilance.

“Aujourd’hui, dans un contexte marqué par le risque de la propagation de la pandémie qui est toujours présent, des appels à la reprise des manifestations populaires sont lancés”, indique le communiqué du RAJ.

En réponse à ces appels, l’association considère que“les conditions pour la reprise des grandes manifestations citoyennes ne sont pas réunies, et ce, par à la fois le risque permanent de la propagation de la pandémie et la divergence des points de vus de la société sur la reprise où non dans l’immédiat des manifestations”.

“La sagesse a toujours prévalu comme fût le cas le mois de mars passé, au déclenchement de la pandémie, où tout les acteurs étaient soucieux de la préservation de la santé publique en décidant de surseoir à toutes les manifestations populaires”, rappelle le RAJ

Cependant, pour l’ONG, ceci “n’empêche pas d’approfondir la réflexion, le débat dans la société dans le respect de tout les avis, et d’œuvrer à une large mobilisation pour la reprise de la dynamique populaire une fois les conditions sanitaires sont réunies”.

Enfin et afin d’éviter “toutes les manœuvres de la normalisation et de la division du Hirak”, le Raj a appelé à rester “, solidaires et vigilants”.

Ainsi le RAJ rejoint des appels à la vigilance déjà lancés par des partis et militants du hirak notamment le PAD, les avocats Bouchachi et Badi ainsi que le détenu Samir Belarbi, qui appellent à attendre la fin de la pandémie pour reprendre les marches sanitaire suspendues depuis mars dernier.

Politique

L’Algérie condamne l’attaque terroriste au Niger

Achour Nait Tahar

Published

on

L’Algérie a condamné vigoureusement l’attaque terroriste qui a pris pour cible des civiles dans le sud du Niger, perpétré hier dimanche, exprimant son entière solidarité avec le gouvernement et le peuple de ce pays voisin, indique un communiqué du ministres des affaires étrangères rendu public ce lundi .

“L’Algérie condamne vigoureusement l’attaque terroriste qui a ciblé des civils dans la région de Koure au sud de la République de Niger, et exprime son entière solidarité avec le Gouvernement et le peuple nigériens et ses sincères condoléances aux familles des victimes de cet acte abject”, a précisé le communiqué.

“L’Algérie réitère sa ferme détermination à lutter contre le terrorisme et à soutenir les efforts internationaux et régionaux visant l’éradication de ce fléau”, a ajouté le MAE

Continue Reading

Politique

Il est condamné à 3 ans de prison ferme: TV5MONDE demande la libération de son correspondant Khaled Drareni

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Le journaliste Khaled Drareni

Le média télévisé TV5MONDE a demandé la libération de son correspondant Khaled Drareni à la suite de sa condamnation,lundi, par le tribunal de Sidi M’hamed, à trois ans de prison ferme et 50.000 DA d’amende.

“TV5MONDE s’étonne et s’indigne de ce jugement très lourd. Il sanctionne un journaliste reconnu qui a toujours réalisé son métier en toute indépendance et au nom du droit à informer”, a réagi le média via un communiqué intitulé TV5MONDE demande la libération du journaliste Khaled Drareni”.

TV5MONDE dit être “engagée”, aux “côtés de nombreuses organisations non gouvernementales et d’associations internationales pour la liberté d’information et la protection des journalistes”, dans le comité de soutien qui demande la libération sans attendre de son correspondant.

“La liberté de la presse dont Khaled Drareni est l’un des portes étendards est l’un des fondements de la liberté d’expression et de la démocratie. Elle ne peut être muselée, où que ce soit. Khaled Drareni, correspondant de TV5MONDE et de Reporters Sans Frontières, doit être libéré sans attendre”, a conclu le communiqué.

L’organisation non gouvernementale, reporters sans frontières (RSF) a également réagi à la condamnation de son correspondant. “La justice algérienne vient de condamner le journaliste Khaled Drareni à une peine de trois ans de prison ferme. Cette décision soulève le cœur et l’esprit par son caractère arbitraire, absurde et violent”, a écrit le président de RSF, Christophe Deloire.

“Il s’agit clairement d’une persécution judiciaire contre un journaliste qui est l’honneur de son pays. Une justice aux ordres vient de faire de Khaled Drareni un symbole qui va susciter une indignation et une mobilisation mondiales”, a-t-il ajouté.

En détention à la prison de Koléa depuis mars dernier, Khaled Drareni a été condamné, lundi, par le tribunal de Sidi M’hamed à trois ans de prison ferme et 50.000 DA pour “incitation à attroupement non armé” et “atteinte à l’unité nationale”. Ses co-accusés, Samir Belarbi et Slimane Hamitouche ont écopé de deux ans de prison dont quatre mois ferme.




Continue Reading

Monde

Liban: le Premier ministre va annoncer la démission du gouvernement

Avatar

Published

on

© DR |

Le Premier ministre libanais Hassan Diab doit annoncer lundi soir la démission de son cabinet, après les démissions successives de membres de son équipe sous le coup de l’explosion meurtrière du port de Beyrouth, a indiqué à l’AFP un ministre qui a requis l’anonymat.

M. Diab, à la tête du gouvernement depuis près de sept mois, doit adresser un discours aux Libanais à 19h30 (16h30 GMT). Quatre membres de son équipe ont déjà démissionné depuis dimanche, à la suite de la terrible explosion du 4 août due à un énorme dépôt de nitrate d’ammonium, qui a fait au moins 160 morts et relancé la contestation populaire.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR