Politique

Rahabi sur le rapport de Benjamin Stora: « Il ne prend pas en compte la principale demande historique des algériens »

Published

on

L’ancien ministre de la Communication et de la Culture, Abdelaziz Rahabi, a critiqué samedi le rapport de l’historien Benjamin Stora sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie« . Pour Rahabi ce rapport « ne prend pas en compte la principale demande historique des algériens ».

Cette principale demande, écrit Abdelaziz Rahabi sur Twitter, est « la reconnaissance par la France des crimes commis par la colonisation ». Pour lui, « il ne s’agit ni de repentance,  notion étrangère aux relations entre Etats, ni de fonder une mémoire commune, les deux pays étant héritiers de deux mémoires antagoniques sur cette question » .

« Pour les reste , chacun  doit  assumer son passé et les deux Etats sont tenus de mettre en place les conditions d’une relation apaisée et tournée vers l ‘avenir », a-t-il ajouté.

Désigné en juillet dernier par le président Emmanuel Macron pour prendre en charge le dossier de “la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie”, Benjamin Stora a remis mercredi 20 janvier son rapport sur la colonisation et la guerre d’Algérie au Président Emmanuel Macron.

Dans son rapport, Benjamin Stora a émis une vingtaine de préconisations dont la facilitation du déplacement entre l’Algérie et la France pour les harkis et leurs familles, la reconnaissance de l’assassinat d’Ali Boumendjel et le travail conjoint concernant les lieux des essais nucléaires français en Algérie.

Nommé par Abdelmadjid Tebboune pour représenter l’Algérie dans ce dossier, le directeur des Archives Nationales, Abdelmadjid Chikhi n’a toujours pas remis son rapport.

Aucune réaction officielle de la part de l’Algérie

Après avoir reçu l’exposé de Benjamin Stora, l’Elysée a affirmé mercredi que la France ne présentera pas des excuses à l’Algérie pour les crimes qu’elle a commis pendant la période de colonisation.

Des “actes symboliques” sont prévus mais il n’y aura “ni repentance ni excuses” , avait indiqué l’Élysée.

Remis alors que le président Abdelmadjid Tebboune est hospitalisé en Allemagne après une intervention chirurgicale, l’Algérie n’a toujours pas émis de réaction officielle sur le rapport de Benjamin Stora.




Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Quitter la version mobile