Suivez-nous

En continu

Rachid Nekkaz : la « star » de la présidentielle 2019

Melissa NAIT ALI

Publié

le

Sera-t-il le Macron algérien ? Le candidat à la candidature pour la présidentielle d’avril 2019, Rachid Nekkaz devient l’attraction de cette période préélectorale. Il s’impose en « star » de cette élection. Un véritable phénomène.


Sera-t-il le Macron algérien ? Le candidat à la candidature pour la présidentielle d’avril 2019, Rachid Nekkaz devient l’attraction de cette période préélectorale. Il s’impose en « star » de cette élection. Un véritable phénomène.

 

L’homme fait, depuis quelques jours, le buzz dans tout le pays. Amateur des nouvelles technologies et grand utilisateur des réseaux sociaux en immortalisant chacune de ses actions sur le terrain, le prétendant est en passe de conquérir les cœurs des jeunes.

Aucun des observateurs de la scène nationale ne s’attendait à une telle ascension. Ayant débuté timidement son opération de collecte des signatures pour valider son dossier de candidature à la magistrature suprême, Rachid Nekkaz suscite désormais l’effervescence populaire à chacun de ses passages dans les différentes wilayas.

Maire FLN

En effet, son pèlerinage à l’est du pays s’avère être un grand succès. Il fait un véritable tabac. « Rachid », comme l’appellent ses supporters, a réussi même à avoir la tête d’un maire FLN, dans la wilaya de Khenchela, mardi 19 février.

De passage dans localité pour se faire signer des formulaires, Rachid Nekkaz a été accueilli par quelques 4000 personnes venues défier le P/APC qui a juré, la veille, de n’accepter « chez lui », que le candidat de son parti, le FLN.

Qualifié par certains de « clown politique », l’homme réalise désormais exploit sur exploit. Sa côte de popularité ne cesse de monter en fulgurance, transformant ainsi ses passages dans les wilayas en meetings populaires qui captent l’intérêt de milliers de personne.

Durant les deux dernières journées, il a fait vibrer plusieurs villes de l’Est de pays : Tébessa, Annaba, Guelma et Constantine. Un succès qu’aucun autre candidat n’a réalisé jusque-là. Une véritable compagne électorale avant l’heure pour cet homme qui semble avoir tiré beaucoup de leçons de son expérience de 2014.

Pion

Il se permet des bains de foules à chacun de ses passages. Accueilli sous les acclamations et des cris de « Nekkaz Président ! », scandé par ses partisans, Rachid Nekkaz sent déjà que la chance commence à lui sourire. Il se met, alors, à prononcer des discours et à appeler les jeunes à barrer la route au 5e mandat du chef de l’Etat. Ces derniers (jeunes Ndlr) lui rétorquent par des slogans hostiles aux présidents Bouteflika.

Que signifie cet engouement autour de lui? Est-il sur le point de damer le pion à toute la classe politique qui n’a pas su capitaliser la colère populaire contre le pouvoir en place ? Wait and see.

Au début de sa campagne, rappelons-le, le candidat a vécu une mésaventure à Tlemcen où il a été agressé par des jeunes qui lui reprochaient son opposition aux président Bouteflika. Cette scène, largement diffusée sur les réseaux sociaux, a suscité une vague de solidarité avec la victime. Sera-t-il la surprise de la prochaine présidentielle ?

Lire aussi: Appel à manifester contre le 5e mandat : panique chez les partisans de Bouteflika

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR