Connect with us

Economie

Quel impact aura l’interdiction d’importer les produits fabriqués en Algérie ?

Avatar

Published

on

© DR | Produits alimentaires importés
© DR | Produits alimentaires importés

Le ministre du Commerce Kamel Rezig remet à jour une décision instaurée précédemment sous l’ère Mohamed Benmeradi, qui a été finalement abandonnée. « Tout produit fabriqué en Algérie sera interdit d’importation à l’avenir, à l’exception de ceux dans les quantités ne couvrent pas les besoins nationaux », a affirmé le ministre aujourd’hui mardi à Blida lors de l’ouverture d’une Journée d’études sur la Loi de finances 2020, rapporte l’APS.

Lors du Conseil des ministres tenu samedi dernier, le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, avait recommandé au Gouvernement l’interdiction d’importer les produits fabriqués localement.

Pour ce faire, Kamel Rezig informe que ses services procéderont « à l’élaboration, dans les plus brefs délais possibles, d’un fichier national de tous les produits, industriels, agricoles, artisanaux et de services, de fabrication algérienne, en vue de mettre un terme à l’importation anarchique », déclare-t-il en justifiant ce recensement par la présence « sur le marché national, de dizaines de milliers de produits de fabrication algérienne inconnus », a-t-il ajouté.

Cette démarche vise, selon le ministre, « à assurer une protection juridique aux industriels, qui s’engagent à leur tour au respect de leur engagements relatifs au maintien des prix des produits, leur quantité et leur qualité, tout en évitant le monopole et la spéculation », et n’a pour but que la protection du consommateur qui « est la plus importante priorité du ministère du Commerce », précise Kamel Rezig

Pour rappel, cette disposition avait provoqué lors de sa mise en application, en fin 2017, des pénuries de produits de qualité, des situations de monopole et une augmentation des prix des produits locaux. Le contexte de l’époque, la chute des cours du pétrole qui avait fait perdre à l’Algérie 70% de ses recettes, avait conduit les gouvernants à chercher des solutions pour réduire la facture des importations pour préserver les maigres réserves de changes. Fin du faste.

Une liste de plus de 1000 produits avait été établie, puis interdits par le ministère de commerce à l’importation. Par la suite, quelques produits ont été libérés à l’importation sans aucune condition préalable, tandis qu’une bonne majorité ont été conditionnés au paiement d’une surtaxe allant de 30 % à 200 %, appelée Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS).

Si cette décision est appliquée d’une manière “brutale”, elle risque de créer une pénurie dans le marché nationale, surtout en ce qui concerne les produits alimentaires. Elle peut aussi être négative pourla qualité des produits fabriqués en Algérie ainsi que le principe de la concurrence, notamment si l’Algérie compte adhérer à l’Organisation Mondiale du Commerce ( OMC ).

A noter que l’ordonnance de 2003 relative à la concurrence oblige dans ses articles 17 à 22 le ou les auteurs de toute concentration économique (acquisitions/fusions etc.. ) susceptible de porter atteinte à la concurrence, de soumettre préalablement leurs projets au Conseil de la Concurrence.

Dans le texte de la politique générale de la concurrence publié par le ministère du commerce, précisément dans l’article 7 de l’ordonnance modifiée et complétée n° 03-03 du 19 juillet 2003, “les abus de position dominante c’est-à-dire les situations où une entreprise et parfois plusieurs entreprises, sans avoir besoin de s’entendre, disposent d’une position sur le marché suffisamment puissante pour fixer leurs prix (ou leurs conditions commerciales) à un niveau supérieur à celui qui résulterait d’une situation concurrentielle.  (cf acticle 7 de l’Ordonnance modifiée et complétée n° 03-03 du 19 juillet 2003 )”.

La décision d’interdire l’importation des produits fabriqués en Algérie doit être traitée d’une marnière plus profonde, car, si la matière première qui permet de fabriquer ces produits est importée, cela pourrait ne pas baisser les factures d’importations de ces produits, comme ce fut le cas du montage automobile, vu qu’à la fin la voiture est moins chère lorsqu’elle est importée et prête à la vente, que lorsqu’elle est assemblée en Algérie.

Economie

Chute des prix du pétrole : l’Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence

Avatar

Published

on

By

© DR | l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence

L’Opep et ses alliés vont se réunir lundi par vidéoconférence pour tenter de trouver une réponse à l’effondrement des cours du pétrole lié au coronavirus, a affirmé vendredi à la presse une source proche de l’organisation basée à Vienne.

L’Arabie saoudite, principal producteur du cartel, avait appelé jeudi “à la demande des Etats-Unis” à une réunion “urgente” de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et d’autres pays, dont la Russie pour parvenir à un “accord équitable qui rétablira l’équilibre des marchés pétroliers”, selon l’agence saoudienne SPA.

“L’Azerbaïdjan a été invité à une réunion des ministres de l’Opep et des pays non membres par vidéoconférence le 6 avril afin de stabiliser le marché pétrolier”, a par ailleurs indiqué dans un communiqué le ministère de l’Energie de ce pays du Caucase.

Selon Bakou, cette réunion se tiendra “à l’invitation de l’Arabie saoudite après les pourparlers avec le président américain Donald Trump”.

Elle visera à discuter de l’adoption d’une “nouvelle déclaration de coopération”, selon la même source.

Une source russe citée par l’agence publique Ria Novosti a également évoqué la date du 6 avril, ajoutant que la réunion viserait à discuter d’une réduction de la production à hauteur de 10 millions de barils par jour.

Selon une autre source russe citée par l’agence TASS, le régulateur américain a été invité à prendre part à la réunion.

Le président Trump a évoqué jeudi un possible accord entre l’Arabie saoudite et la Russie, engagés dans une guerre des prix du pétrole, sur une baisse de dix millions de barils.

La Russie – deuxième producteur mondial mais non membre de l’Opep – a refusé le mois dernier une réduction de la production mondiale de brut afin de compenser une baisse de la demande provoquée par la pandémie due au nouveau coronavirus.

Vers 14H50 GMT, jeudi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 30,82 dollars à Londres, en hausse de 24,58% par rapport à la clôture de mercredi, peu après avoir touché 36,29 dollars.

Continue Reading

Economie

Lutte contre le covid-19 : Une aide de 130 millions USD proposée à l’Algérie par la BM et le FMI

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Abdelmadjid Tebboune ait état mardi soir d’une aide sans intérêts de 130 millions USD proposé par la BM et le FMI

La Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI) ont proposé une aide sans intérêts de 130 millions USD à l’Algérie, pour faire face à la pandémie du coronavirus, a révélé Abdelmadjid Tebboune, hier mardi. 

En rappelant “l’affectation, au début, 370 mds de centimes pour l’acquisition de moyens de prévention et la réalisation de travaux d’aménagement et autres puis ensuite de 100 millions USD”, Abdelmadjid Tebboune a fait état d’une aide sans intérêts de 130 millions USD proposée par la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI).

“Que celui qui veut nous aider spontanément soit le bienvenu et ceci sera pour nous un geste d’amitié, mais nous ne demanderons pas l’aumône … nous avons suffisamment de moyens”, a soutenu Abdelmadjid Tebboune, en ajoutant que l’Etat est prêt à mobiliser d’autres montants supplémentaires si besoin.

Concernant le manque enregistré en moyens de protection, M. Tebboune a expliqué que “le facteur surprise et l’urgence déclarée par l’Etat ont entraîné parfois des perturbations dans la distribution en dépit de la disponibilité des moyens globalement”, précisant que face à cette situation, des stocks ont été puisés dans certaines wilayas pour être orientés vers d’autres.

Le Président Tebboune a souligné, dans ce sens, que le Covid-19 a été une  opportunité pour relancer l’industrie nationale dans nombre de créneaux, notamment les gels hydro alcooliques et les masques.

Les stocks disponibles devront être renforcés par des commandes passées à  Chine de 100 millions de masques et 30.000 kits de dépistage, dont la réception est prévue entre le 1er au le 3 avril prochain.

Avec APS

 

 

Continue Reading

Economie

Pétrole: Le prix du Brent de nouveau à la hausse

Avatar

Published

on

By

© DR | Le prix du Brent de nouveau à la hausse

Les prix du Brent étaient en hausse mardi, aidés par un bon indicateur économique en Chine et des échanges la veille entre Washington et Moscou sur la nécessité de stabiliser le marché de l’or noir affecté par la baisse de la demande mondiale, ont rapporté des médias locaux.

Vers 09H30 GMT (10H30 à Alger), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c’est le dernier jour de cotation, valait 23,40 dollars à Londres, en hausse de 2,81% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI pour mars gagnait 6,17%, à 21,33 dollars.

La veille, les deux indices de référence sont tombés à leur plus bas depuis 2002, touchant respectivement en séance des planchers à 21,65 dollars et 19,27 dollars le baril.

le rebond de l’indice de l’activité économique en Chine, constaté depuis quelques jours, permet aux investisseurs du secteur pétrolier d’espérer une reprise plus rapide des cours notamment suite à la levée des mesures de confinement à Wuhan par les autorités de Pékin, ont souligné des experts du domaine.

Les discussions au plus haut niveau des deux premiers producteurs de pétrole mondiaux, les Etats Unis et la Russie dans le but de stabiliser le marché après l’échec des négociations entre les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés début mars, ont également apporté de l’élan aux prix du brut.

Lundi, le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine se sont accordés par téléphone sur “l’importance de la stabilité dans le marché international de l’énergie”, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR