Politique

PT: « un pas grave vient d’être franchi » après la décision de dissoudre le RAJ

Published

on

©

Le Parti des Travailleurs (PT) a réagi à la décision de dissoudre l’association du Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) qui a été émise ce mardi par le tribunal administratif de Bir Mourad Rais. « Un pas grave vient d’être franchi », a dénoncé le parti via un communiqué rendu public quelques heures après la prononciation de la décision.

« Apres des centaines d’arrestations, un pas grave vient d’être franchi, une organisation de jeunes agrée depuis 28 ans, ayant pris part à de nombreux combats démocratiques, la restauration de la paix durant la décennie noire et accompagnée la révolution du 22 février 2019 est dissoute par voie administrative », a indiqué le parti dirigé par Louisa Hanoune.

Pour le parti, la dissolution du RAJ « confirme la volonté de remise en cause de l’ensemble des acquis du peuple algérien et des libertés arrachées par le sang de plus de 500 jeunes victimes lors des évènements du 05 octobre 1988 ».

« C’est le droit à la liberté d’organisation et de création d’associations indépendante , c’est un acquis fondamental qui est remis en cause », a déploré le PT, tout en exprimant son soutien aux adhérents du RAJ et ses dirigeants.

Le tribunal administratif de Bir Mourad Rais a décidé de dissoudre le RAJ ce mardi après une requête introduite en mai dernier par le ministère de l’Intérieur contre l’association qui active depuis 1992.

« Malgré cette décision injuste et aberrante, le RAJ va se battre et défendre l’association pour qu’elle continue à exister sur le terrain. Les avocats de l’association vont introduire à la fois un appel pour la suspension de l’exécution de la décision du tribunal et un appel auprès du conseil d’état », a indiqué le RAJ après le rendement du verdict.






Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Quitter la version mobile