Suivez-nous

Politique

Protestation à la Cour de Blida: Issaad Mabrouk dénonce des comportements “outrageants” au métier d’avocat

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | le Président du Syndicat national des magistrats (SNM) Issaad Mabrouk

Le président du Syndicat National des Magistrats (SNM), Issaad Mabrouk, a réagi ce jeudi à la protestation des avocats qui a eu lieu hier à la Cour de Blida suite à la mise sous mandat de dépôt de l’un de leurs confrères, se disant “étonné” par les comportements “outrageants” au métier d’avocat.

“J’ai suivi le déroulement de ce qui s’est passé hier à la Cour de Blida alors que la chambre d’accusation étudiait l’appel de la mise sous mandat de dépôt d’un avocat et j’ai été surpris par les comportements des avocats lors du déroulement de l’audience”, a réagit Issaad Mabrouk à travers une publication diffusée ce jeudi sur la page Facebook du SNM.

Les avocats se sont “rassemblés massivement devant le bureau de la composition de la chambre d’accusation, hurlant et portant des slogans outrageants au métier d’avocat afin d’influencer la présidente et les membres de la chambre d’accusation tout en demandant une Justice indépendante”, a-t-il ajouté.

“C’est un comportement clownesque qui fait rire et pleurer au même temps”, a-t-il encore ajouté. Pour lui, ce qui s’est passé à la Cour de Blida a pour but de soumettre la Justice à des “pressions et diktats”.

Poursuivant sur le même ton, Issaad Mabrouk a rappelé que le Président de l’audience est le seul “habilité à fixer la date du prononcé du jugement”. Pour lui, toute opinion contraire est une “ignorance” qui “ne nécessite pas un débat”. Il appelle “celui qui vise une campagne électorale à ne pas user des tragédies et des tribulations des juges comme carburant pour ses efforts”.

Enfin, disant vouloir “préserver ce qui reste de la réputation de la Justice”, Issaad Mabrouk a exprimé, au nom du syndicat qu’il dirige, “son soutien aux juges de la chambre d’accusation de la Cour de Blida”. Il les a appelés à juger avec “impartialité et objectivité ce dossier sans prêter attention aux gémissements et à l’exagération”. Il s’est également adressé aux avocats, les appelant “à adhérer aux règles d’éthique de la profession et du procès équitable, qui sont restées une exigence centrale dans leurs plaidoiries”.

Pour rappel, suite au placement sous mandat de dépôt de l’un de leurs confrères suite à un “différend avec une magistrate”, des avocats ont protesté jeudi à la Cour de Blida. Ils ont dénoncé une “énième atteinte à l’indépendance de la Justice”.

Après que la chambre d’accusation a décidé du maintien de l’avocat en détention, les robes noires des barreaux de Blida et d’Alger ont décidé de boycotter “indéfiniment” les audiences se déroulant au niveau de la Cour de Blida.




Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR