Connect with us

Monde

Propagation du coronavirus : Quel impact sur le monde du travail ?

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Coronavirus

Près de 25 millions d’employés sont exposés au risque de perdre leur travail, face à la propagation du coronavirus, a indiqué l’Organisation internationale du travail.

« Il ne s’agit plus seulement d’une crise sanitaire mondiale, c’est aussi une crise grave en matière d’emplois ainsi qu’une crise économique majeure qui est en train d’avoir un impact considérable sur les populations », a affirme Guy Ryder, Directeur général de l’OIT.

“Une première évaluation de l’impact du COVID-19 sur le monde du travail mondial indique que les effets seront de grande envergure, poussant des millions de personnes au chômage, au sous-emploi et à la pauvreté”, a indiqué l’Organisation internationale du travail.

Selon celle-ci “ La crise économique et de l’emploi créée par la pandémie du COVID-19 pourrait entraîner une hausse du chômage de près de 25 millions dans le monde”.

Il est toutefois possible d’éviter le risque,” en cas de réponse coordonnée au niveau international, comme lors de la crise financière mondiale de 2008-09, l’impact sur le chômage dans le monde pourrait être réduit de manière significative” avance l’organisation.

Dans ce sens l’OIT a proposé une série de mesures à prendre pour faire face à cette menace, “il est indispensable de prendre des mesures urgentes, de grande envergure ainsi que des mesures coordonnées autour de trois piliers: la protection des travailleurs sur leur lieu de travail, la relance de l’économie et de l’emploi ainsi que le soutien aux emplois et aux revenus”, propose l’organisation.

D’après elle, ” Ces mesures nécessitent l’élargissement de la protection sociale, un soutien en matière du maintien des emplois (comme par exemple le travail partiel, les congés payés ou d’autres aides) ainsi qu’un allégement fiscal et financier, y compris pour les microentreprises et les petites et moyennes entreprises“, poursuit-on avant d’ajouter “en complément, le rapport préliminaire suggère également des mesures en matière de politiques fiscales et monétaires ainsi que des prêts et un soutien financier pour des secteurs économiques ciblés”.

Par ailleurs, L’OIT met en garde contre le fait que certaines catégories de personnes risquent “d’être touchées par la crise de l’emploi de manière disproportionnée, ce qui pourrait accroître les inégalités”. Il s’agit notamment “des personnes occupant des emplois peu rémunérés et moins bien protégés, en particulier les jeunes et les travailleurs plus âgés. Les femmes et les migrants sont également concernés”, a averti l’OIT.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR