Connect with us

Politique

Projets en Zones d’ombre : fin de fonction des chefs de Daïras et suspension des P/APC

Avatar

Published

on

© DR | Abdelmadjid Tebboune ait état mardi soir d’une aide sans intérêts de 130 millions USD proposé par la BM et le FMI

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a signé des décrets portant fin de fonctions de plusieurs de chefs de Daïras et suspension pour enquête de nombre de présidents d’Assemblée populaire communale (P/APC) pour non réalisation de projets tracés en Zones d’ombre, a rapporté mardi soir la Télévision algérienne.

Le Président de la République a signé le 08 août courant des décrets portant fin aux fonctions de plusieurs chefs de Daïras.

Il d’agit de : “Nadia Nabi, chef de la Daïra d’Ouled Ben Abdelkader (Chlef), Mahmoud Gherib, chef la Daïra de Feidh El Botma (Djelfa), Redha Khidher, chef de la Daïra d’Es-Senia (Oran), Fethi Belmostafa, chef de la Daïra de Remka (Relizane)”.

La décision de suspension concerne les P/APC suivants : “le P/APC de Sidi Chahmi (Daïra d’Es-Senia,Wilaya d’Oran), le P/APC de Souk El Had (Daïra de Ramka, Wilaya de Relizane, le P/APC de Ouled Ben Abdelkader (Wilaya de Chlef) et le P/APC de Oum Laadham (Daïra de Feidh El Botma, Wilaya de Djelfa).

Les P/APC en question seront soumis à enquêtes pour ces agissements nuisant portant tort aux citoyens et non réalisation de projets tracés en faveur de Zones d’ombre, a précisé le même source.

Dans le même sillage, il a été mis fin aux fonctions des responsables des subdivisions de l’Habitat et des Travaux publics dans les Daïras de Ouled Ben Abdelkader (Chlef), Feidh El Botma (Djelfa) et Ouled Derradj (M’sila).

De même qu’il a été mis fin aux fonctions du premier responsable de la subdivision des Ressources en eau dans la Daïra de Ramka (Relizane), ajoute la même source.

Politique

“Il se faisait passer pour un cadre de la Présidence”: la DGSI arrête Zohir Ansel dit Karim Sifou

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les services de la police judiciaire relevant de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure ont procédé, le 16 septembre 2020, à l’interpellation du dénommé “Zohir Ansel” dit “Karim Sifou” pour “usurpation de fonction” et “escroquerie”, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.

“Les services de la police judiciaire relevant de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure ont procédé, le 16 septembre 2020, à l’interpellation du dénommé “Zohir Ansel” dit “Karim Sifou”, prétendu président du pseudo Conseil des Jeunes Algériens”, indique le communiqué du MDN.

“Cette interpellation intervient suite à une enquête et une poursuite minutieuse qui a abouti à l’implication du mis en cause dans des affaires d’usurpation de fonction de cadre auprès des services de la présidence de la République, d’escroquerie de cadres supérieurs, de pratiques de chantage et de corruption, et d’activités subversives sur les réseaux sociaux. Il prétend, également, entretenir des liens de parenté avec des hauts responsables de l’Etat, civils et militaires”, précise le communiqué.

“Le concerné a été présenté, le 20 septembre 2020 par devant le procureur de la République près du tribunal de Rouïba où le juge d’instruction a décidé de le mettre sous mandat de dépôt au niveau de l’Etablissement pénitentiaire d’El Harrach pour plusieurs chefs d’inculpation à savoir : immixtion, sans qualité, dans des fonctions publiques civiles ou militaires, usurpation de fonction et escroquerie“, ajoute le même document.

Selon la même source, c’est n’est pas la première fois que Zohir Ansel s’implique dans des affaires d'”escroquerie”, le ministère souligne que “ledit escroc fait l’objet de dix-sept (17) condamnations entre 2002 et 2012 par les tribunaux de Khenchla et Oum El Bouaghi, dans des affaires d’usurpation de fonction et trafic d’influence, et faux et usage de faux”.

Notons, par ailleurs, que le ministère de la Défense nationale n’a pas émis de détails concernant la programmation du procès du mis en cause.

Continue Reading

Politique

Début de la campagne électorale du référendum sur l’amendement constitutionnel

Meriem Nait Lounis

Published

on

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohammed Charfi a annoncé ce lundi à travers la radio nationale que le lancement de la campagne électorale pour le référendum d’amendement constitutionnel débutera le 07 octobre.

Dans une entrevue accordé ce lundi à l’émission radiophonique “l’invité du matin”, le président de l’ANIE a annoncé que la compagne électorale pour le référendum d’amendement constitutionnel commencera officiellement le 07 octobre.

Mohammed Charfi note une augmentation de 20% du nombre des inscriptions comparé au scrutin présidentiel du 12 décembre dernier. Il affirme que le nombre a atteint, en moyenne, 15603 inscriptions par jour lors l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales qui a duré 8 jours.

Continue Reading

Politique

Sabri Boukadoum en visite de travail en Tunisie

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le ministre des Affaires Etrangères, Sabri Boukadoum, s’est rendu ce lundi en Tunisie pour une visite de travail d’une journée, annonce un communiqué de ses services.

“Cette visite s’inscrit dans le cadre des relations bilatérales qui relient les deux pays et peuples frères”, indique le communiqué.

Sabri Boukadoum sera reçu par le Président de la République tunisienne, Kaïs Saïed et par le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi. Le chef de la diplomatie algérienne s’entretiendra également avec son homologue Othman Jerandi, selon le document du ministère.

Continue Reading
Advertisement

Tendances