Connect with us

Economie

Produits Rouiba détruits en Lybie : la direction évoque « un problème d’étiquetage »

Avatar

Published

on

Le directeur géneral de NCA Rouiba, Sahbi Othamani a animé une conférence de presse aujourd’hui 19 février, au siège de la société à Rouiba, pour s’expliquer sur l’affaire de la destruction en Lybie d’un lot de 5000 caisses expédiée en juin 2018.

Le directeur géneral de NCA Rouiba, Sahbi Othamani a animé une conférence de presse aujourd’hui 19 février, au siège de la société à Rouiba, pour s’expliquer sur l’affaire de la destruction en Lybie d’un lot de 5000 caisses expédiée en juin 2018.

 

Selon Othmani, « les produits en question ont été soumis à des analyses phytosanitaires qui certifient leur conformité ».

Le directeur précise «qu’il a été informé lors de l’incident et les instances libyennes ont confirmé une insuffisance en matières sèches dans les produits sans pour autant indiquer le pourcentage ». Il indiquant notamment que le lot en question a été détruit car il est arrivé à la date de péremption. «Il n’était pas question d’un produit prohibé ou dangereux pour la santé du consommateur, mais il s’agissait plutôt d’un problème d’étiquetage présentant une différence de 0,4% de moins de teneur en fruits dans le produit», affirme M. Othmani.

«Comment se fait-il que sur une expédition de 140 000 lot, seulement 5000 caisses ont été jugé non-conforme alors qu’il est important de souligner que c’est le même lot ? Il est évident qu’on veut toucher à l’image de marque de la société. La qualité de nos produits reste irréprochable.», confie le directeur de NCA Rouiba.

Confiant, M.Othmani, assure, dans ce sens, que les boissons de marque Rouiba respectent toutes les normes aussi bien nationale qu’internationale. «Nous sommes certifiés à trois certificats ISO. Personne ne peut nous reprocher la non-conformité de nos produits», insiste-il en indiquant qu’il s’agit d’un incident banal et «anodin » qui n’affecte en aucun cas la réputation de la société ni son exportation vers d’autres pays.

Pour rappel, Un lot de 5000 caisses de jus importés d’Algérie a été détruit par les autorités libyennes qui ont dit que les produits « ne sont pas conformes aux normes libyennes ».

 

Economie

La gestion du métro d’Alger confiée à une entreprise algérienne

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La gestion du métro d’Alger sera confiée à une entreprise algérienne à compter du premier novembre, et ce, après la fin de contrat qui liait l’entreprise du métro d’Alger (EMA) à RATP- El Djazaïr, filiale de la française RATP-Developpement.

En effet, via un communiqué datant du 14 septembre et rendu public récemment, l’EMA a informé que son contrat avec RATP El Djazaïr prend fin le 31 octobre après plus de huit ans de collaboration. Et qu’à compter du 1er novembre la gestion du métro d’Alger sera confiée à une nouvelle entreprise algérienne lui appartenant.

Dans ce sillage, l’EMA a tenu a rassurer les salariés que leurs salaires, droits et privilèges sociaux seront préservés avec l’avènement de la nouvelle entreprise, et ce,conformément aux dispositions législatives relatives aux relations de travail en vigueur.

Par ailleurs, aucune date n’a été communiquée quant à la reprise du service du métro d’Alger. Celui-ci étant à l’arrêt depuis mars dernier en raison des mesures de prévention adoptées pour endiguer la propagation du coronavirus.

Continue Reading

Economie

Rosthom Fadhli nouveau gouverneur de la Banque d’Algérie

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Rosthom Fadhli a été nommé nouveau gouverneur de la Banque d’Algérie en succession à Ayman Ben Abderrahmane qui a été nommé, en juin dernier, ministre des Finances.

L’information a été donnée, dimanche, par le Président de la République, Abdelamdjid Tebboune, lors de l’entrevue qu’il a accordé à des responsables des médias nationaux.

“J’ai signé la semaine dernière le décret portant nomination de M. Rosthom Fadhli au poste de gouverneur de la Banque d’Algérie”, a-t-il révélé.

Notons que M. Rosthom Fadhli occupait le poste de vice-gouverneur de la Banque centrale. Notons également que le poste de gouverneur de la Banque d’Algérie est resté vacant depuis la nommination, en juin dernier, d’Ayman Ben Abderrahmane au poste de ministre des Finances.

Continue Reading

Economie

Le prix du pétrole rebondit au lendemain de la réunion de l’Opep+

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Les prix du pétrole poursuivent leur hausse au lendemain de la réunion mensuelle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (Opep+) qui a, selon les analystes, permis de rassurer le marché.

Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 43,47 dollars à Londres, en hausse de 0,39% par rapport à la clôture de jeudi, rapporte l’agence de presse APS.

A New York, le prix du baril américain de WTI pour octobre a également grimpé de 0,32%. Il s’établit à 41,10 dollars, ajoute-t-elle.

Ainsi, les deux cours de référence ont gagné aux alentours de 10%, retrouvant des niveaux comparables au début du mois de septembre.

Les analystes du marché pétrolier explique cette hausse par la réunion de l’opep et ses partenaires “opep+”.

En effet, durant la réunion le ministre saoudien de l’Energie, Abdel Aziz ben Salmane, a insisté sur l’importance de respecter à 100%” l’accord de l’opep+ sur la réduction de la production pétrolière. Il a souligné que le non-respect de l’accord “entache la réputation et la crédibilité” de l’Organisation pétrolière.

Pour rappel, l’organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés ont décidé en avril de réduire leur production conjointe de 9,7 mbj aux mois de mai et juin afin de relancer les prix impactés par la pandémie de Covid-19.


Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR