Suivez-nous

Economie

Procès Sovac : des réquisitoires allant jusqu’à 20 ans de prison

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR |

Les personnes impliquées dans l’affaire du Groupe Sovac dont l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia et l’ancien ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi, risquent jusqu’à vingt ans de prison ferme.

Lors de l’audience qui s’est déroulée hier, le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis une peine de 15 ans de prison ferme assortis d’une amende de 2 millions de dinars contre Ahmed Ouayhia. L’ancien chef du gouvernement est poursuivi dans cette affaire, entre autres chefs d’inculpations, pour “octroi d’indus avantages”, “abus de fonction”, “conflit d’intérêts” et “dilapidation volontaire de deniers publics”.

L’ancien ministre de l’Industrie et des mines, poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation liés essentiellement à l’octroi délibéré d’indus avantages, abus de fonction, conflit d’intérêts, corruption dans la conclusion de marchés publics et dilapidation de deniers publics, risque jusqu’à 12 ans de prison ferme et une amende de 2 millions de dinars.

Egalement impliqué dans cette affaire, une peine de 20 ans a été requise contre l’ancien ministre de l’industrie et des mines Abdeslam Bouchouareb poursuivi par contumace.

Le principal accusé dans cette affaire, le patron du groupe Sovac, Mourad Oulmi, risque une peine de 15 ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars.

Tandis qu’une peine de 12 ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars a été requise contre son Frère Khider Oulmi.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR