Connect with us

Politique

Procès Haddad : jusqu’à 20 ans de prison contre les accusés

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |Le procès d'Ali Haddad et Mourad Oulmi reporté au 11 mai

Le tribunal de Sidi M’hamed a rendu, ce mercredi 1 juillet, son verdict dans l’affaire d’Ali Haddad dont le procès s’est ouvert le 21 juin au dit tribunal.

Ainsi, le principal accusé dans l’affaire, Ali Haddad, a été condamné à 18 ans de prison ferme assortis d’une amende de 8 millions de DA. Le juge a également ordonné la confiscation de ses biens.

Les frères d’Ali Haddad, Rebouh, Sofiane, Omar et Mohamed, ont été condamnés à 4 ans de prison ferme et 8 millions de DA d’amende avec confiscation de biens.

Egalement poursuivis dans cette affaire, les deux anciens Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia ont été condamnés à 12 ans de prison ferme et 1 million de DA d’amende chacun.

En fuite,  l’ancien ministre de l’industrie et des mines Abdeslam Bouchouareb a, quant à lui, été condamné, en contumace, à 20 ans de prison ferme et 1 million de DA d’amende.

Les deux anciens ministres Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi ont, eux, écopé d’une peine de 2 ans de prison.

L’ancien ministre Amar Ghoul a écopé d’une peine de 10 ans de prison ferme tandis que Abdelghani Zaalane a été condamné à 3 trois ans de prison ferme.

L’ex ministre Abdelakder Kadi a été condamné à 5 ans de prison ferme et 500.000 DA d’amende alors que les anciens ministres Boudjemaa Talai, Amara Benyounes ont écopé de 3 ans de prison ferme et 500.00 DA d’amende chacun.

Les accusés sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation en lien avec la corruption, dont “obtention, en violation de la législation, de privilèges, d’avantages et de marchés publics”, “dilapidation de deniers publics”, et “conflits d’intérêts”.

Pour rappel, le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, a requis, le 24 juin, 18 ans de prison ferme à l’encontre d’Ali Haddad, 15 ans de prison ferme à l’encontre des deux anciens premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal et 20 ans de prison ferme contre Abdeslam Bouchouareb avec émission d’un mandat d’arrêt international.

Notons par ailleurs que le frère et avocat de l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, Laifa Ouyahia est décédé le 21 juin d’un malaise alors qu’il assurait, le matin même, la défense de son frère dans l’affaire d’Ali Haddad.


Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR