Connect with us

Politique

Procès de Tabbou : L’union nationale des organisation d’avocats dénonce les violations à l’égard du prévenu

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© Ferhat Bouda pour l'agence VU | Le militant Karim Tabbou

L’union nationale des organisations d’avocats a dénoncé, ce jeudi 26 mars, les violations commisses lors du procès de Karim Tabbou qui s’est déroulé le 24 mars et à l’issue duquel sa peine a été alourdie de six mois de prison supplémentaires alors qu’il devait quitter la prison de Koléa aujourd’hui, 26 mars.

Dans un communiqué rendu publique l’union nationale a dénoncé “l’infraction et la violation flagrantes des droits de la défense lors de cette audience”, et a condamné “la poursuite de l’audience en l’absence du prévenu et le refus de la reporter après le malaise qui a frappé Karim Tabbou”, à savoir un pic de tension.

A cet effet, et tout en rappelant que l’audience du procès s’est déroulée en l’absence du prévenu, l’union a appelé à la libération de Karim Tabbou et à l’annulation de sa peine, la décision de cette dernière n’étant pas “valable”.

Par ailleurs, l’union a interpellé les autorités à intervenir afin de mettre fin “à ses pratiques surtout celles liées à la violation des droits de la défense”.

Rappelons que l’opposant Karim Tabbou, fondateur de l’Union démocratique et sociale (UDS) et ancien secrétaire général du Front des forces socialistes (FFS), a été condamné en appel, mardi 24 mars, à une année de prison ferme. Il passera donc six mois de plus en prison alors qu’il devait la quitter ce jeudi 26 mars.

Le procès qui a été programmé à l’insu de ses avocats et qui s’est déroulé en son absence à suscité l’indignation de plusieurs organisations locales et internationales.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR