Procès de Adlène Mellah: mécontentement et retrait des avocats

Le procès du journaliste, Adlène Mellah, qui s’est déroulé, aujourd’hui, au tribunal de Bab El Oued, à Alger, a été interrompu vers 19h00 suite au retrait du collectif des avocats de la défense. 

Crédit photo : DR | Le journaliste arrêté Adlane Mellah

Le procès du journaliste, Adlène Mellah, qui s’est déroulé, aujourd’hui, au tribunal de Bab El Oued, à Alger, a été interrompu vers 19h00 suite au retrait du collectif des avocats de la défense.

Tout a commencé lors de la plaidoirie de Me Mustapha Bouchachi. Ce dernier a été coupé par la présidente du tribunal, pas d’accord avec les sujets abordés par l’avocat.

Cette intervention a provoqué la colère des avocats qui ont décidé de se retirer. Suite à cette décision, la juge lève la séance et annonce que le verdict sera prononcé le 25 décembre prochain.

Reda City 16

Lors de son réquisitoire, le procureur de la république a requis trois de prison ferme et 100 milles dinars à l’encontre d’Adlène Mellah. Arrêté, il y a quelques jours, alors qu’il s’apprêtait à participer à un rassemblement de solidarité avec le rappeur, Reda City 16, en prison depuis le début du mois d’Octobre dernier.

Adlène Mellah, arrêté lui aussi en octobre dernier, est poursuivi cette fois-ci pour « attroupement sur un lieu public ». Responsable de plusieurs sites d’information lancés, il y a quelques mois, Adlène Mellah a créé le buzz, ces dernières semaines, par ses interventions sur Youtube et sur les plateaux de certaines chaînes de télévision privées où « il s’attaque à certains responsables du pouvoir ».

Adsence Milieu article