Connect with us

Tech

Prix Nobel de chimie pour le développement des batteries au lithium

 John B. Goodenough, M. Stanley Whittingham et Akira Yoshino sont les lauréats du prix Nobel de chimie pour l’année 2019 pour le développement des batteries au lithium. Leur invention pourrait permettre un monde sans combustibles fossiles.

Achour Nait Tahar

Published

on

L’Académie suédoise royale des sciences a décerné le prix Nobel de chimie, aujourd’hui mercredi 09 octobre, à l’Américain John Goodenough, le Britannique Stanley Whittingham et le Japonais Akira Yoshino pour leur invention des batteries au lithium, largement utilisées dans de nombreuses technologies de nos jours.

“Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante est maintenant utilisée partout, dans les téléphones, les ordinateurs et les véhicules électriques. Elle peut également conserver des quantités significatives d’énergie solaire et éolienne, ouvrant la voie à une société libérée des énergies fossiles”, explique le jury de l’académie sur son choix.

Au début des années 1970, Stanley Whittingham développa la première pile au lithium en état de marche. Il a utilisé le grand désir de l’élément pour repousser son électron externe.

En 1980, John Goodenough a doublé le potentiel de la batterie en modifiant légèrement les termes de la technologie. Cinq ans plus tard, Akira Yoshino a réussi à préparer les batteries pour le marché, car il n’utilisait plus le lithium pur, mais plutôt le lithium-ion.

Le natif de la ville de Iena (Allemagne), John Goodenough, est le plus vieux lauréat de prix Nobel à l’âge de 97 ans, rapporte le quotidien d’information général allemand Zeit (Le Temps). Les lauréats recevront une récompense de 830 000,00 euros, selon la même source.

Le prix Nobel de chimie est attribué depuis 1901. L’année dernière, la biochimiste américaine Frances Arnold et les deux biologistes moléculaires George Smith et Gregory Winterer ont été récompensés pour avoir développé les principes de l’évolution de nouvelles protéines, notamment des biocarburants et des médicaments.

Lundi dernier, le prix Nobel de médecine avait été attribué à trois chercheurs des États-Unis et de Grande-Bretagne pour leurs conclusions sur l’apport en oxygène aux cellules. Le prix Nobel de physique a été attribué, mardi, à trois explorateurs de l’univers originaires de Suisse et du Canada. Quant au prix Nobel de littérature suivra jeudi, il sera attribué deux fois à titre exceptionnel. Vendredi, le prix Nobel de la paix sera décerné et lundi prochain, le prix Nobel de l’économie.

Journaliste pour INTERLIGNES depuis Mars 2019. Passionné par le reportage et la politique.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Digital

Coronavirus : WhatsApp modifie l’une de ses fonctionnalités

Avatar

Published

on

By

Les développeurs de l’application WhatsApp (propriété de Facebook) ont décidé de doubler le nombre de participants aux appels audio et vidéo, soit jusqu’à huit personnes peuvent désormais communiquer simultanément en raison de la pandémie du coronavirus, indique mercredi le site officiel de la messagerie.

Selon le site, les appels WhatsApp ont duré plus de 15 milliards de minutes par jour au cours du dernier mois, ce qui dépasse de loin les statistiques quotidiennes d’avant la pandémie.

“En raison de la pandémie, beaucoup d’entre nous sont restés loin de leurs amis et de leur famlle. Pour cette raison, les gens dans le monde entier sont davantage susceptibles d’utiliser des conversations vocales et vidéo sur WhatsApp”, indique le site.

Pour activer cette modification, il faut mettre à jour l’application dans Google Play ou Apple Store.

Le processus d’ajout de participants est resté le même: il suffit de créer un nouvel appel de groupe, de sélectionner le format (audio ou vidéo) et d’ajouter les personnes concernées. La messagerie rappelle que tout comme les messages, les appels sont protégés par un chiffrement de bout en bout.

Continue Reading

Société

Internet fixe et mobile : l’ARPCE dévoile les derniers chiffres

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

c© DR | Internet fixe et mobile : l'ARPCE dévoile les derniers chiffres

Près de 37 millions d’abonnés à l’internet mobile (3G et 4G) et 3.5 millions d’abonnés à l’internet fixe  (ADSL, fibre, 4G LTE et Wimax) ont été enregistrés au 4ème trimestre de 2019 en Algérie, indique mercredi un bilan de l’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE).

Près de 37 millions d’abonnés à l’internet mobile (3G et 4G) ont été enregistrés au 4ème trimestre de 2019 en Algérie, représentant une évolution de 1,57% par rapport au même trimestre de 2018, indique mercredi un bilan de l’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE).

Le parc global des abonnés actifs à l’internet mobile au 4ème trimestre de 2019 a atteint les 36.911.428 abonnés, soit 24.922.271 abonnés à la 4G (67,52% du parc global) et 11.989.157 abonnés à la 3G (32,48% de ce parc), précise la même source, relevant une augmentation de 568.827 abonnés par rapport à la même période de 2018, soit un taux d’évolution de 1,57% en une année.

Le taux de pénétration de l’internet mobile au 4ème trimestre de 2019 a atteint 84,08%, contre 83,74% au 4ème trimestre de l’année précédente, représentant ainsi une évolution de 1,02%.

Le trafic consommé de l’Internet de téléphonie mobile en Algérie au 4ème trimestre de l’année dernière est d’un volume de 312.123.030 Go (Gigaoctet), comparativement au 4ème trimestre de 2018 où un volume de 166.691.345 Go a été enregistré, soit une évolution de 87,25%, relève l’ARPCE.

Plus de 3.5 millions d’abonnés à l’internet fixe en 2019 en Algérie

Concernant l’internet fixe (ADSL, fibre, 4G LTE et Wimax) plus de 3.5 millions d’abonnés ont été enregistrés au 4ème trimestre de l’année 2019, contre 3,2 millions durant la même période de 2018, représentant une évolution de 9,50%, selon l’ARPCE

Le parc global des abonnés à l’internet fixe, au 4ème trimestre de 2019, a atteint 3.569.176 abonnés, dont 2.377.120 abonnés aux réseaux internet haut et très haut débit (ADSL et fibre optique) et 1.192.056 abonnés aux réseaux internet 4G LTE fixe et Wimax, précise la même source, qui ajoute que ce parc global a augmenté de 309.711 abonnés par rapport au 4ème trimestre de l’année 2018, soit une évolution de 9,50%.

Au 4ème trimestre 2019, les abonnés aux réseaux de l’internet fixe ADSL et fibre représentent 66,60% de l’ensemble des abonnés et les réseaux de l’internet fixe sans fil (4G LTE et Wimax) 33,40% de ce total.

Le taux de pénétration de l’internet fixe représentait 8,13% au 4ème trimestre de 2019, contre 7,51% au 4ème trimestre de 2018, soit une évolution de 0,62%.

Concernant la répartition du parc global ADSL, Fibre et Wimax par débit, l’ARPCE a relevé que le débit entre 2 Méga et 4 Méga représente 90,92% du taux global des abonnés, celui entre 4 Méga et 10 Méga est de 8,95%, celui entre 10 Méga et 50 Méga est de 0,12% et enfin le débit de plus de 50 Méga ne dépasse pas les 0,001% du taux global des abonnés.

La bande passante utilisée au dernier trimestre de 2019 a atteint 1.150 Gbps (Gigabit/seconde), comparativement au 3ème trimestre de la même année qui a enregistré 998 Gbps en bande passante, représentant ainsi une évolution de 15,23%.

Par ailleurs et pour être omniprésente sur les réseaux sociaux, l’ARPCE a lancé sa nouvelle page officielle Facebook sous le nom de “Arpce, سلطة ضبط البريد والاتصالات الالكترونية”. La page Facebook de l’ARPCE “servira à vous informer de son actualité, activité et réalisation”, précise la même source.

Avec APS

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR